Le hérisson en 13 histoires piquantes

© Direwolf59

Les hérissons sont les héros d'histoires insolites. Parfois témoins de mariage, saisies de gastronome ou encore cadavres protestataires. Petit florilège.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

Un hérisson, ça gonfle énormément

L’Anglais Pat Morris s’inquiète de l’obésité croissante des hérissons britanniques gavés par des propriétaires de jardin. Ainsi le monstrueux Georgie a atteint un poids record de 2.2 kg. Quant à Fred, le jour de son 800 ème œuf brouillé, il pesait un kilo huit cents. Glups !

Chips de hérisson

En 1981 sont lancées en Grande-Bretagne des Hedgehog crisps, autrement dit des chips de hérisson. Le malheureux inventeur de cette curiosité dut d’abord affronter la fureur des amis des bêtes, puis un procès pour publicité mensongère… car ses chips - rassurez-vous ! - n’avaient du hérisson que le nom. Aux dernières nouvelles, cette spécialité est toujours en vente, parfumée au vinaigre comme il se doit.

Des pommes sur le dos

Une légende tenace voudrait que les hérissons, après s’être postés sous des arbres fruitiers, rapportent au nid des pommes et des poires empalées sur leurs piquants. En réalité, les seules provisions que cet animal emmagasine, ce sont ses réserves de graisse !

Hérissons sans épines

En 1898, un certain professeur Fritsch a pris des photos d’un extraordinaire hérisson sans piquants. Mais cette malformation apparemment peu naturelle était très probablement l’œuvre d’un taxidermiste farceur. En revanche, Pat Morris, toujours lui, raconte le destin étonnant de la hérissonne Alice, qui perdit tous ses piquants en grandissant. Gardée en captivité, elle parvint malgré son handicap à l’âge respectable de six ans. Dans la nature, son sort aurait été vite réglé…

A pisser de rire

Qui a dit que les renards et les chiens urinent sur les hérissons pour que ceux-ci se déploient ? Une telle fantaisie n’a à notre connaissance jamais été observée dans la nature.

L’affaire d’Uist

En 1974, une escouade de hérissons est introduite sur l’île écossaise d’Uist pour venir en aide aux jardiniers du lieu. Hélas, en quelques années, les hérissons prolifèrent et pillent les colonies d’oiseaux établies sur cette île. Emotion chez les ornithologues. Ceux-ci organisent une campagne pour euthanasier les envahisseurs. Emotion en boomerang chez les amis des hérissons, qui s’opposent à l’éradication et recrutent des volontaires pour capturer et relâcher ailleurs les insectivores. L’affaire d’Uist - on s’en doute - fit grand bruit pendant plusieurs années.

© Peter Trimming

Razzia gourmande

Dans la nuit du 3 au 4 mars dernier, dix-huit hérissons vivants ont été saisis près du Mans par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, dans une voiture. Les deux passagers ont expliqué que leurs captures étaient destinées à la consommation. Les braconniers utilisaient un chien spécialement dressé. Ils ont précisé qu’ils faisaient jeûner les hérissons 24 h avant de les tuer.

Gastro médiévale

La consommation de hérissons - aujourd’hui interdite - ne date pas d’hier. Dans le célèbre Ménagier de Paris daté du XIVe siècle, on trouve la recette suivante : «Heriçon soit couppé par la gorge, escorché et effondré. Puis reffait comme un poucin, puis pressié en une touaille et illec bien essuyé. Et apres ce rosty et mengé a la cameline ou en pasté a la saulse de halebran. Nota que se le herichon ne se veult destortiller l’en le doit mestre en eaue chaude et lors il s’estendra. »

Petites poudres

Au Moyen Age, différentes préparations à base de hérisson étaient utilisées pour soigner tous les maux. Ses cendres étaient recommandées contre les furoncles. Sa peau réduite en poudre était censée stopper la chute des cheveux. Inhalé en fumigations, un pauvre hérisson en train de cuire soignait « avec l’aide de Dieu » les calculs rénaux.

Témoins de mariage

L’amour de certains Britanniques pour les hérissons n’a apparemment aucune limite. Ainsi ce mariage célébré le 29 avril 1995, où les deux époux insistèrent pour être immortalisés en compagnie de deux hérissons. Ceux-ci, évidemment invités au souper de noces, purent goûter aux différents plats.

Panique au royaume

Ailleurs en Grande-Bretagne, le hérisson semble inspirer la plus profonde terreur. De nombreux articles de presse relatent ainsi les histoires de hérissons monstrueux qui s’en seraient pris à des chiens ou à des poules. Une bête particulièrement redoutable, « grande comme un labrador », aurait même fait irruption dans une cuisine pour dévorer plusieurs chats sous l’œil épouvanté de leur maîtresse…

Cadavres protestataires

En 1996, un artiste cité par The Independant a récolté des cadavres de hérissons écrasés, puis moulé des céramiques, répliques exactes de ces dépouilles. Ces « œuvres » auraient été déposées au bord des routes en signe de protestation contre les effets meurtriers du trafic routier sur la faune sauvage!

Aiguillon vigilant

Regroupement national des associations de protection de la nature, France Nature Environnement voulait se choisir un animal pour emblème. Or il arriva au ministre de l’Environnement de déclarer que les associations devaient être « l’aiguillon vigilant de l’administration ». L’animal en question était trouvé : ce fut le hérisson, sympathique mascotte également adoptée par la FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature).

Dans un autre registre, découvrez sept infos insolites à propos des vers de terre, de petits être qui possèdent des qualités parfois insoupçonnées.

Retrouvez tous les articles du dossier hérisson : 700’000 paillassons et nous !

Couverture de La Salamandre n°180

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 180
Juin - Juillet 2007
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir