Jardin

Il y a le jardin pris en étau entre des thuyas bien taillés, tondu toutes les deux semaines, gavé d'engrais et nettoyé de toute vie par des pesticides. Il y a heureusement aussi le jardin regorgeant de vie, où les folles herbes ont une place pour s'épanouir, où la végétation est luxuriante, avec des haies indigènes, des tas de pierres pour les reptiles et hérissons, un hôtel à insectes bourdonnant, une prairie maigre à papillons, une mare sans poisson rouge dans un coin et un potager de légumes anciens. Entre ces deux extrêmes se déclinent des jardins tout à fait dignes d'intérêt. Exploration avec la Salamandre.