Qui es-tu renard ?

Quand je te guette le cœur battant le long des lisières, souvent tu manques au rendez-vous. Et parfois, quand je ne t’attends plus, tu apparais silencieusement quelque part entre rêve et réalité. Comme ce matin de janvier où tu t’es retrouvé face à moi dans la clairière givrée. Je m’en souviens comme si c’était hier. Dans tes yeux d’ambre pur, il y avait un mystère vertigineux. A quoi penses-tu, renard ? Dans les fables du monde entier, tu es un malin, un gredin parfois pendable qui s’en sort par mille astuces. On t’admire, on t’envie secrètement. On te pourchasse aussi depuis la nuit des temps, mais heureusement tu cours toujours. Libre comme la vie. Quand l’hiver arrive, ton ventre commence à chauffer d’amour. Dans les longues nuits du solstice retentissent des cris étranges. Oserons-nous t’attendre une nuit entière sous les étoiles ?