L’herboriste au pinceau

© Gisèle Rime

Retirons-nous dans une secrète chartreuse du Jura vaudois, le temps d’un songe végétal. Telle est l’invitation de Gisèle Rime, artiste amoureuse des plantes et des mots.

Avatar de Gisèle Rime
- Mis à jour le
Article d'origine par

Par les Saintes herbes !
Le fenouil protège, le romarin purifie,
La violette berce et la camomille adoucit,
L’absinthe libère, la menthe clarifie,
La sauge console et la rose réjouit !

L’aube passe la porte des terrasses.
Encens léger du chèvrefeuille,
Le lézard dort encore
Et l’églantier s’incline…
Sonnent les matines !

L’herboriste au pinceau, aquarelles - La Salamandre fleur

© Gisèle Rime

Haie vive, joyeux bocage, enfance buissonnière !
Jeunes crosses du polypode et des fougères !
J’ai aux lèvres un mirliton de sureau,
La saveur douce et verte des tiges sucrées
Et une petite chanson de bête à bon Dieu…
Comptine ou prière de coccinelle
Qui monte monte jusqu’au ciel ?

Sur les marches de pierre,
Sur les coussins de mousse,
Le ruisseau chante les Laudes,
Et l’escargot dans la solitude
De sa cellule-labyrinthe
Rêve et frissonne.

L’herboriste au pinceau, aquarelles - La Salamandre mousse

© Gisèle Rime

Vigiles du lac :
Au milieu du ciel et de la nuit,
Blancheur du lait et du lys,
Dame Lune dépose ses pétales de lumière
Sur la trame ondulée des vagues
Et les paupières du sommeil.

L’herboriste au pinceau, aquarelles - La Salamandre mousse

© Gisèle Rime

Vêpres des bois !
Alcôve secrète de la clairière,
Voûtes et entrelacs des arbres.
La céphalanthère veille
Et distille depuis toujours
Les psaumes du crépuscule.

L’herboriste au pinceau, aquarelles - La Salamandre gisele rime

© Gisèle Rime

Gisèle Rime

Illustratrice et musicienne

«Dans la chartreuse où vit Mathieu, un ami herboriste, le temps et l’espace sont comme suspendus. Une fois entrée dans cette enceinte, j’ai envie de parler à voix basse. J’ai le sentiment délicieux que mes perceptions s’affinent, d’être à la fois émoustillée et calmée par l’esprit du lieu.

L’herboriste au pinceau, aquarelles - La Salamandre

© Gisèle Rime

Ce qui me plaît là-bas, c’est l’harmonie entre le cultivé et le naturel au sein d’une mosaïque de petits mondes. Ça stridule, trille, coasse, froufroute, chuinte, hennit et cancane... les lieux sont habités dans tous les sens du terme. Ordre et désordre s’organisent dans une sorte d’élégance sauvage. Les plantes sont des personnages avec leur nom, leur histoire, leur famille et leur vibrante expression. Et que dire de toutes ces petites ailes qui s’y posent et s’y cachent ? Autant de rencontres rares et subtiles !

En invitée privilégiée, j’ai l’impression de guigner par le trou de la serrure d’une porte donnant sur un ailleurs qui nous échappe...»

Découvrez plus d'illustrations de Gisèle Rime sur giselerime.ch.

Elle croque aussi les fleurs qu'elle met dans des plats, retrouvez ici ses recettes de cuisine nature illustrées.

Couverture de La Salamandre n°240

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 240
Juin - Juillet 2017
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir