Vert, c’est la vie!

A la fin du Moyen Age, on voyait dans le vert la tromperie, le poison, voire même le diable en personne. Aujourd’hui au contraire, c’est ­devenu une couleur positive qui rime avec liberté, santé, sport, jardinage ou écologie. La couleur de l’espoir en un avenir où l’homme inventera un mode de vie durable. Heureux retournement des symboles. Car le vert, c’est la vie ! Et cette vie dépend du travail d’innombrables panneaux solaires miniaturisés. Des milliards de milliards de feuilles vertes renouvellent l’air que nous respirons à l’instant même. Elles produisent aussi de manière directe ou indirecte absolument tout ce que nous mangeons. Comment ce vert vital est-il apparu ? Comment fonctionne-t-il ? Vert, c’est enfin la couleur de l’argent… Et d’une peinture prétendument écolo dont on recouvre à la hâte mille business douteux. Fausse route ! Car il y a urgence à prendre soin tout autour de nous de cette chlorophylle sans laquelle nous ne serions rien.


Cellules de sphaignes au microscope en lumière polarisée / © Marek Mis / Bios