Enfin les ailes !

L’émergence de l’insecte parfait est la dernière des métamorphoses que vit une coccinelle. Durcie en quelques heures, sa carapace mettra plusieurs semaines pour revêtir le beau rouge qui la caractérise. / © Gilbert Hayoz

L’ultime métamorphose des coccinelles est peut-être la plus magique, quand d’un vieux sac noir émerge un insecte parfait à la carapace encore jaune, molle et fripée.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

Après plusieurs jours d’une immobilité presque complète, la nymphe s’allonge imperceptiblement. Sa peau s’étire : on devine une bête en transparence. Une fissure s’amorce à l’extrémité tendue de l’emballage. La vieille enveloppe laisse apparaître une armure noire brillante. Puis le contraste des matières s’accentue au fur et à mesure que la déchirure se prolonge. Voici les joues blanches, le dos jaune vif, les antennes frémissantes, les palpes en forme de massue. Une patte émerge. Une autre, puis une autre encore permettent au corps de se dégager progressivement.

Molle et fripée

Après son éclosion de l’œuf puis quatre mues larvaires, voici enfin que la coccinelle acquiert le profil rond et sympathique que nous lui connaissons. A l’aube de sa vie ailée, la texture de la carapace est très particulière : jaune opaque, délicatement chiffonnée mais encore molle. En quelques heures, cette armure va durcir, se lisser et gagner en brillance. Les points apparaissent. La coccinelle est à même d’étirer ses ailes membraneuses. Encore un peu pâle pour quelques semaines, la voici prête à s’envoler.

Chargement

Oeufs : pondus à découvert sur la végétation ; isolés ou groupés, blanchâtres à orange, ils éclosent après 4 à 6 jours en moyenne.

Larves : couleur très variable, mais constante pour chaque espèce ; 4 stades successifs  sur plusieurs semaines.

Nymphe : état durant en moyenne une semaine.

Nymphe : état durant en moyenne une semaine.

Larves : couleur très variable, mais constante pour chaque espèce ; 4 stades successifs  sur plusieurs semaines.

Coccinelle à 7 points

Contrairement à d’autres espèces qui ont deux générations par an, les coccinelles à sept points vivent environ 13 mois et se reproduisent presque une année après être sorties de l’œuf.

Retrouvez la totalité du dossier consacré aux coccinelles : Sur la piste des coccinelles.

Un livre et trois films pour plonger au coeur de la vie de trois stars de nos jardins : la coccinelle, de l’abeille et le dytique, disponible sur notre boutique.

Couverture de La Salamandre n°173

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 173
Avril - Mai 2006
Article N° complet

Réagir