Graines pour oiseaux : attention danger – étape#67

© Jean-Philippe Paul

Une plante verdoyante trône au milieu de la pelouse grillée par l'été. Horreur, c'est la dangereuse ambroisie ! Comment est-elle arrivée là ?

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

Cela faisait plusieurs jours que je la voyais sans la regarder. Pourtant elle est immanquable au milieu de l'herbe rase et jaunie de fin d'été : presque 80 centimètres de hauteur, de couleur vert sombre avec des feuilles très découpées, une tige rougie surmontée de fleurs en épis vert-jaune. Je décide de creuser l'affaire car un doute s'installe en moi. Ne serait-ce pas la fameuse ambroisie ? Un livre et trois clics plus tard, la certitude est là. Il s'agit de l'ambroisie à feuilles d'armoise (Ambroisia artemisiifolia) réputée très allergène et ennemi végétal n°1 de la santé publique, aussi bien en France qu'en Suisse.

Après inspection des alentours, je constate que les trois plants sont groupés au même endroit et je n'en trouve pas ailleurs dans le jardin. Alors que je m'apprête à les arracher, je remarque que la litière du sol est essentiellement constituée de restes de graines de tournesol. Mais c'est bien sûr ! La plante alien est arrivée avec les graines pour oiseaux au cours de l'hiver passé. Elle pousse logiquement à l'emplacement habituel de la mangeoire.

Sans plus attendre, j'enfile des gants, j'arrache ces trois intruses puis les brûle. Je reste avec une interrogation sans réponse : comment nourrir les oiseaux dans deux mois sans prendre le risque que cela ne se reproduise ?

Le 4 septembre 2018 - étape#67

Redécouvrez Les envahisseurs dans notre dossier Le jardin fait son cinéma.

Le voyage au jardin, c'est aussi un Agenda 2019 de la nature au jardin !

Suivez ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#66 Le frelon pacifique

Articles sur le même sujet

Réagir