Un blaireau dans la mare ! – étape#38

© Jean-Philippe Paul

Surprise au piège photo, un blaireau s'invite au bord de l'eau. Ou comment percer les mystères de la nuit sans perdre le sommeil.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

J'ai longtemps hésité avant de succomber au piège de la technologie et de l'observation indirecte. Puis, je me suis dit qu'au jardin, cela pourrait être sympa. Les ouah et les oh à chaque téléchargement de vidéo sont de véritables instants de bonheur en famille : la fouine et le renard autour du poulailler, les oiseaux qui se désaltèrent, la bête mystère qui renverse la caméra...

Aujourd'hui, la surprise est de taille. Un blaireau dans la mare ! Le dodu mustélidé enjambe la souche immergée et poursuit son chemin. Ce n'est presque qu'une demi-surprise car nous avons creusé le petit plan d'eau en plein sur le sentier régulier du mammifère nocturne. Il faut croire qu'il a gardé ses habitudes.

Quand les enfants se sont exclamés oh trop mignon, je n'ai pas osé leur dire que des milliers de blaireaux sont déterrés et massacrés chaque année en France dans des conditions horribles... Encore un animal qui peut trouver refuge au jardin.

Le 14 octobre 2017 - étape#38

Mais au fait, pourquoi les mammifères sortent-ils souvent la nuit ?

Soutenir les actions de l'ASPAS en faveur du blaireau.

Un blaireau dans la mare !

© Jean-Philippe Paul

Suivez chaque semaine l'itinéraire de ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#37 Biodiversité ou bonne bouffe, les deux !

Une semaine sur deux, Mon voyage au jardin est envoyé par e-mail aux abonnés de la rubrique.

Réagir