Punaise, une Yankee ! – étape#70

La punaise du pin s'invite comme jamais à la maison et au jardin cet automne. Inoffensive, elle n'en est pas moins envahissante.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

D'abord une, puis deux, puis cinq... et finalement une dizaine de punaises du pin se dorent la pilule autour des fenêtres de la façade sud de la maison. Allongée, brun rougeâtre et munie d'un long rostre fin qui lui donne son nom scientifique (lepto = grêle glossus = langue), la bête est phytophage et inoffensive. Elle n'en est pas moins la reine de l'incruste et on ne peut pas dire qu'elle sente la rose une fois dérangée.

Originaire de la côte ouest américaine, elle a voyagé comme tant d'autres insectes avec le commerce international. En Europe, elle pointe son nez en 1999 en Italie. En France, elle apparaît en 2005. Depuis, elle est partout et vit aux dépens des conifères et surtout des pins.

Néanmoins, c'est bien le premier automne que j'en vois autant qui cherchent à rentrer dans la maison. Il faut en déloger au moins trois ou quatre chaque soir de la chambre. Le bardage bois et les murs isolés en paille sont sûrement perméables à ce genre de passe-partout. Avec les coccinelles asiatiques qui ont les mêmes intentions en ce moment, le jardin semble au carrefour du monde...

Le 21 octobre 2018 - étape#70

Agenda nature jardin 2019 La Salamandre Terre Vivante

L'agenda de la nature au jardin 2019

Le voyage au jardin chez vous toute l'année grâce à l'Agenda nature au jardin 2019. Notez vos propres observations et restez connecté aux saisons et à la nature autour de la maison, en ville comme à la campagne.

Suivez ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#69 Combien de pigeons ?

Réagir