Combien de pigeons ? – étape#69

© Jean-Philippe Paul

C'est le plein boom de la migration. Voici les essaims de pigeons ramiers, visibles même depuis le jardin. Chaque automne, le jeu consiste à essayer de les compter. Pas simple !

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

Comme une horloge bien réglée, la première quinzaine d'octobre est le théâtre d'un spectacle extraordinaire, gratuit et accessible à tous : la migration des oiseaux. Au lever du soleil, depuis le jardin, j'aperçois les premiers "nuages" de ramiers le long des crêtes forestières. C'est parti. Depuis que je suis gamin, je ne rate jamais cette période de l'année. C'est tellement fou de les voir filer à toute vitesse, tous ensemble vers un seul but : le Sud-Ouest et l'Espagne. Comme si la neige ou le diable les chassait. Pourtant, il fait 25 °C, les glands sont disponibles en forêt et les grains de maïs nombreux dans les champs.

La première bande doit compter 200 oiseaux. La suivante 450. Puis la troisième, plus modeste, peut se dénombrer précisément... 56 ramiers. Et un pigeon colombin, une espèce plus petite et plus rare qui se glisse presque systématiquement dans la multitude des "palombes". C'est amusant de chercher cet intrus.

En fin de matinée, le compteur affiche 15 000 individus ! C'est un minimum, car même après des années d'expérience, chaque fois que j'ai pu le contrôler après coup sur photo, la sous-estimation est de mise sur le terrain. Lors des pics de passage, certains comptages dépassent 100 000 pigeons en une journée ! Ce phénomène naturel paraît invariable, pourtant, depuis quelques années, il évolue. Davantage de pigeons ramiers hivernent dans les campagnes, sans migrer plus loin, favorisés par la clémence climatique et certaines pratiques culturales.

Le 14 octobre 2018 - étape#69

Suivez ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#68 Un blaireau dans le jacuzzi !

Articles sur le même sujet

Réagir