La couleur des temps sombres – étape#72

© Jean-Philippe Paul

Novembre est-il vraiment si triste qu'on le pense ? Aidez-vous de la nature pour passer les heures obscures de l'année.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

Le vent a arraché sa dernière feuille au vieux poirier. Le jardin sait ce qui l’attend. L’hiver astronomique débute et sonne l’irrémédiable marche vers le solstice. Comme un obscur apogée. Certains sont partis très loin pour ne pas voir cela. Des oiseaux surtout, et quelques insectes aussi. D’autres ferment les yeux en attendant le retour des jours lumineux. Une léthargie qui interrompt les déambulations du hérisson, clôt le bal des pipistrelles et coupe le sifflet du loir si bavard. Qui n’a ni la force de résister, ni le don de voler, succombe tout simplement. Les lendemains qui chantent sont alors confiés à des graines, des oeufs, ou des larves, réfugiés dans l’humus ou sous une écorce. La promesse du printemps tient parfois sur les seules épaules d’une reine survivante de bourdon ou de frelon.

Fuir, dormir ou faner, serait-ce les seules alternatives ?

La seule manière de laisser novembre faire son oeuvre ? Non ! Voilà bien un papillon géomètre qui batifole sous un lampadaire. Et puis au loin, rompant le silence, une chouette qui conte fleurette. Ce parfum sucré, ne provient-il pas d’une rose toute fraîche ? Et enfin toute cette vie, juste là, grouillante et tapie dans l’ombre de la litière. Elle se nourrit déjà de la défunte feuille du fruitier et promet de la réinventer en primevère.

Le 20 novembre 2018 - Etape#72 (Extrait de l'Agenda de la nature au jardin 2019)

Agenda nature jardin 2019 La Salamandre Terre Vivante

L'agenda de la nature au jardin 2019

Le voyage au jardin chez vous toute l'année grâce à l'Agenda nature au jardin 2019. Notez vos propres observations et restez connecté aux saisons et à la nature autour de la maison, en ville comme à la campagne.

Suivez ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#71 L'été en hiver

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».