Des pistes pour l’après-ski

© pexels

Jérémy Savioz, géographe et ornithologue, nous explique son engagement pour nettoyer les déchets abandonnés par les skieurs.

Avatar de Nathalie Jollien
- Mis à jour le
Article d'origine par

Le problème du littering, l’abandon de déchets dans les espaces publics ou en pleine nature, m’a toujours profondément agacé. Dans le cadre de mon Master, j’ai passé beaucoup de temps sur un site qui était également un domaine skiable. A la fin du printemps, la fonte des neiges m’a fait découvrir avec stupéfaction la quantité de déchets abandonnés par les skieurs.

© Ambroise Héritier

Avec quelques amis sensibles à la protection de l’environnement, nous réalisons régulièrement des ramassages de déchets. Pour l’un d’entre eux, notre choix s’est porté sur un grand domaine skiable valaisan. Aux abords des pistes, le nombre de mégots de cigarettes et de mouchoirs en papier (que certains croient à tort rapidement biodégradables) ainsi que d’emballages en plastique et en aluminium est tout simplement effarant. En plus de dégrader la beauté du paysage et de polluer les sols, ces déchets peuvent être ingérés par le bétail et la faune sauvage. Autant dire que notre action de nettoyage sera renouvelée chaque été !
Les montagnes ont besoin de nous tous pour être préservées.

Participez vous aussi aux actions organisées par Summit Foundation, leader de la lutte contre le littering en montagne.

En Savoie, découvrez le jardin au rythme de la nature de Gabrielle Arnould.

Continuez votre lecture avec le témoignage de Samuel Demont qui s'engage pour la nature.

Couverture de La Salamandre n°243

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 243
Décembre 2017 - Janvier 2018
N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir