L’assiette peut sauver l’alouette! – étape#56

© Jean-Philippe Paul

Un tiers des oiseaux aurait disparu de nos campagnes en quinze ans ! L'étude qui vient d'être révélée fait grand bruit. Mais chacun peut sauver l'alouette en choisissant ce qu'il met dans son assiette.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

Le déclin est qualifié de vertigineux par l'ensemble des médias qui ont relayé les résultats des récentes études sur l'état des populations d'oiseaux de nos campagnes. Et l'adjectif n'est pas trop fort : un tiers des oiseaux des champs se serait volatilisé en quinze ans ! Le Muséum d'histoire naturelle de Paris et le CNRS, auteurs des deux suivis à long terme en question, sont catégoriques : ce constat alarmant est corrélé à l'intensification de l'agriculture. Ce n'est pas vraiment une surprise, convenons-en. Les scientifiques ont choisi la date symbolique de l'équinoxe de printemps pour porter la nouvelle au plus grand nombre. Bien leur en a pris, le silence annoncé des oiseaux a fait du bruit jusque dans les ministères ! Cette triste situation s'observe ailleurs en Europe et notamment en Suisseles ornithologues de la station ornithologique de Sempach pointent depuis longtemps les enjeux des espèces et des habitats agricoles.

Trois jours après la parution de ces chiffres déprimants, j'ai entendu la musique flûtée de l'alouette lulu depuis le jardin. Ce matin-là, j'ai décidé que c'était une note d'espoir plutôt que de la mélancolie. Comme sa cousine l'alouette des champs, qui compte parmi les oiseaux les plus menacés de l'expertise évoquée plus haut, la rare alouette lulu est étroitement liée aux pratiques agricoles. Le salut peut donc venir de nous, consommateurs, et de nos choix alimentaires. C'est évident, en soutenant le maraîcher bio du village, en goûtant le vin en biodynamie du viticulteur voisin et en dégustant les fromages bio de la ferme locale, je contribuerai chaque jour à sauver l'alouette. En me jurant de ne jamais en faire du pâté !

Le 23 mars 2018 - étape#56

Suivez désormais chaque quinzaine ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#55 Citron pressé

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».