Un loup dans Paris !

Article extrait du dossier Le loup parmi nous
© Tsunéhiko Kuwabara

Le dessinateur et sculpteur franco-japonnais Tsunéhiko Kuwabara s'est vu confier la mise en image d'une fiction incroyable. Un loup à Paris !

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

Tsunéhiko Kuwabara, quand La Salamandre vous a contacté pour illustrer un bout du dossier sur le loup, comment avez-vous réagi ?

Avec un grand plaisir et en même temps avec appréhension : je n’avais jamais illustré une fiction ! Un genre nouveau pour moi, il fallait donc bâtir les scènes que je n’ai pas vécues dans la nature.

Qu'avez-vous fait pour inspirer le crayon ?

Lire et relire le texte de Jean-Philippe en premier. Une vision subjective du loup ou de la louve, cela m’a rappelé le célèbre « L’Appel de la Forêt » de Jack London, un chef-d’œuvre absolu.
Comme je ne connaissais pas très bien l’animal, je suis allé l’étudier au parc zoologique de Vincennes. J’ai pu réaliser des dizaines de croquis à différents moments de leur journée : réveil, repas, repos, en mouvement, conflit ou tendresse. Lorsque je me suis senti assez familier avec cette espèce, je l’ai placée dans des scènes évoquées dans le texte. Pour le terrier, je me suis inspiré du terrier du renard, tout en visualisant les documents. Quant aux décors de montagne, j’ai un stock largement suffisant de croquis de terrain. Les autres espèces intervenant dans le récit, comme le chamois ou le cerf, j’en avais aussi des dessins réalisés dans la nature.
L’important était de mettre tous ces éléments en scène de manière crédible. J'ai choisi un style plus ancien que ce que je fais d'habitude. Pardonnez-moi cette comparaison osée mais je pensais aux dessins par Reboussin pour « Le Livre de la Jungle » de Kipling ou bien à certaines illustrations russes .

C'est qui le loup pour vous ? Vous l'avez déjà observé ?

Le loup est avec l’ours, l’animal mythique pour les naturalistes. Un super-prédateur difficile à observer dans la nature. Mais à la différence du plantigrade solitaire, le loup vit en groupe. Intelligent, opportuniste, social… il est un peu comme nous. Dans les temps anciens, il a été notre concurrent tout en devenant parallèlement notre compagnon. Il est de nature curieuse, il vient nous observer. Avec son regard perçant et étrange, il nous fascine.
Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de l’observer à l’état sauvage. J’ai pu voir son cousin d’Amérique, le coyote, en Californie. Bien moins massif que le loup, il a cependant aussi ce regard perçant, une nature curieuse et il lance des hurlements qui ne laissent pas indifférents.

Kuwabara loup Paris

Se familiariser avec les courbes de l'animal / © Tsunéhiko Kuwabara

J’ai pu réaliser des dizaines de croquis à différents moments de leur journée : réveil, repas, repos, en mouvement, conflit ou tendresse.... (Tsunéhiko Kuwabara)

Un loup de passage à Paris, ça vous parait possible dans 10 ans ?

Peut-être avant ! Il aurait déjà été aperçu en Yvelines et Essonne, peut-être dans les Hauts-de-Seine. Ce qui ne m’étonne guère, la région parisienne étant riche en lapins, chevreuils et sangliers, sans parler des cerf dans certains massifs.

Sa dispersion est plus rapide que nous pouvions le soupçonner. Par contre, il s’agira certainement d’abord d'un individu en quête de nouveau territoire. Mais dans quelques années, si une meute s’installe en forêt de Rambouillet, de Fontainebleau ou d'ailleurs, certains individus feront peut-être des excursions vers la capitale ?

Tsunéhiko Kuwabara est un sculpteur-dessinateur franco-japonais vivant à Paris.

Cet interview est un bonus de notre dossier sur le loup de La Salamandre n° 237.

Articles sur le même sujet

Réagir