Epil’ogue

Article extrait du dossier Tous à poils!
Les poils sont partout, chez les animaux comme chez les végétaux! / © Gilbert Hayoz

Les poils comme vous ne les aviez jamais vus ! Indices sur la présence de mammifères, câblages électriques à bactéries, poils guérisseurs, ciments sociaux... On n'a jamais fini de faire le tour du poil !

Avatar de Karine Poitrineau
- Mis à jour le
Article d'origine par

Le truc naturaliste

On trouve souvent des poils de mammifères sur les barbelés, les troncs d'arbre ou les ronces. Parmi les plus faciles à reconnaître, ceux des sangliers (raides et bruns, divisés à leur extrémité), des renards (la bourre est crépue et les poils du pelage ont des bandes noires, rousses et blanches) ou encore des blaireaux (longs, rêches et noirs et blancs). Pour apprendre à identifier les poils des ongulés, consultez notre Miniguide n°70 Pister les ongulés.

L'info technologique

D'après certaines études récentes, les poils de certaines bactéries pourraient servir de câblage électrique entre les cellules d'une même colonie, permettant des échanges d'énergie et d'informations entre les micro-organismes. Le phénomène est pour l'instant attesté pour le transport d'électrons nécessaire à la respiration de certaines espèces.

Infos insolites sur les poils : épil'ogue

Peinture représentant une scène d'épouillage / © Pieter de Hooch, Rijksmuseum Amsterdam

Le tuyau Beaux-arts

Aux XIVe et XVIIe siècles, plusieurs peintres tels Giuseppe Maria Crespi, Pieter De Hooch et Bartolomé Esteban Murillo ont illustré des scènes d'épouillage en famille. Empreintes de tendresse et d'attention, ces toiles nous rappellent combien le toilettage mutuel a eu – et a encore dans certaines parties du monde – un rôle social chez l'espèce humaine. Dépourvu de signification antiparasitaire dans notre société, on le voit probablement reparaître dans l'engouement pour les massages et la mode des ustensiles destinés à stimuler le cuir chevelu.

D'autres exemples sur nuvoforheadlice.com/art_and_lice.htm

L'espoir de nouveaux remèdes

Des cheveux réparateurs ? D'après de récentes études, certaines cellules souches des follicules pileux de mammifères migreraient lors d'une blessure au niveau de la plaie. Et participeraient ainsi activement au processus de cicatrisation. Les chercheurs espèrent aujourd'hui pouvoir utiliser ce type de cellules souches pour élaborer de nouvelles thérapies.

Infos insolites sur les poils : épil'ogue

Nain de jardin / © Henryart - Fotolia.com

Pour briller en société

Voilà de quoi animer une discussion rasoir lors d'un dîner : une récente étude du Journal of Marketing Communications a montré que les consommateurs accordaient plus de confiance à des hommes velus qu'à des hommes rasés. Toutefois, les barbus présentés aux sujets d'étude portaient une pilosité propre et soignée. Le résultat aurait sûrement été différent avec des poils hirsutes.

En savoir plus sur la place de la pilosité dans notre société.

Couverture de La Salamandre n°202

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 202
Février - Mars 2011
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir