Le chevreuil sort du bois

Juste avant le lever du jour, le feuillage de la haie prend vie. Une silhouette familière se détache des arbustes. Sa taille modeste, ses jambes fines et sa tête aux deux stylets ramifiés le rendent reconnaissable entre tous : c’est un chevreuil.

Malgré sa popularité, le gracieux herbivore a longtemps vécu dans l’ombre du cerf. Plus abondant et répandu que son grand cousin, le chevreuil a connu ces dernières décennies une expansion spectaculaire. Alors que de nombreuses autres espèces ont décliné, lui a su s’adapter aux profondes modifications du paysage provoquées par l’homme.

Pas après pas, année après année, il a élargi son territoire pour conquérir l’Europe entière, reniant parfois ses origines forestières, changeant complètement ses mœurs et son comportement. La clé de ce succès ? Une cohabitation très prudente avec les humains.


Une taille modeste, des jambes fines et une tête aux deux stylets ramifiés. Pas de doutes, c'est un chevreuil. / © Fabrice Cahez