Jacques Ioset

Son domaine : tout ce qui vit m'intéresse, mais plus particulièrement les grands carnivores, depuis désormais 25 ans.

Technique favorite : les photos nocturnes en noir et blanc! Je photographie l'ours brun à l'affût et les autres carnivores à l'aide de pièges photographiques sophistiqués.

Première collaboration : en 2002, avec des photos nocturnes de putois (n° 148).

Fierté artistique : ma première image d'ours, de nuit, réalisée en négatif noir-blanc infra-rouge, une technique très difficile. La silhouette de l'ours apparaît comme tracée par un Magdalénien sur les parois d'une grotte...

Sujet rêvé : ce printemps, un loup est passé derrière une crête à 30 m de mon affût! Un jour, j'en reverrai un. Peut-être même pourrai-je le photographier, mais si je dois prendre le risque de le faire fuir en déclenchant, je préférerai simplement l'observer.

Le futur de la photo nature : elle évolue malheureusement de plus en plus vers la consommation. Les gens qui la pratiquent ne sont souvent pas des naturalistes, mais des gens pressés de mettre tout ce qui bouge dans leur boîte. Beaucoup rêvent de photographier des espèces prestigieuses à l'autre bout de la planète, alors qu'ils n'ont jamais essayé d'observer des blaireaux au terrier près de chez eux. J'espère un retour en arrière.

Tiré de La Salamandre 218 "spécial 30 ans"