Voici les hirondelles messagères – étape#79

© Jean-Philippe Paul

Avec mars qui s'achève, c'est le moment de guetter la première hirondelle. Avez-vous déjà vu l'une de ces grandes voyageuses près de chez vous ?

Avatar de Jean-Philippe Paul

Publié par

Des hirondelles ! Deux rustiques qui gazouillent déjà dans le ciel bleu. Ce sont vos premières de l’année autour de la maison ! Peut-être en avez-vous déjà aperçu quelques-unes auparavant, en chasse au-dessus d’un lac ou d’une rivière, mais le vrai printemps, c’est quand elles arrivent autour de chez soi. Comment se débrouillent-elles alors pour trouver un logis à chaque nouvelle saison ? Il est troublant de penser que leur présence ne tient qu’à un héritage de vieilles bâtisses et de bâtiments agricoles adéquats qui se raréfient de jour en jour. Directement arrivées d’Afrique, elles tournoient en quête de petits insectes. Elles ont classiquement un peu d’avance sur leurs cousines, les hirondelles de fenêtre, qui les rejoindront plutôt en avril.

Bien que leur avenir soit réputé gris, les virevoltes de ces voyageuses paraissent insouciantes. Et dire qu’il y a quelques jours à peine, elles côtoyaient les zèbres et les hippopotames ! Peut-être n’avez-vous pas de quoi les accueillir à domicile ? Qu’à cela ne tienne. Le potager et la pelouse ont leur rôle à jouer dans le bien-être de ces espèces fragiles. Les fleurs, la friche, la mare, les arbres et l’absence de produits chimiques contribuent de toute évidence à les ravitailler en menues bestioles.

Extrait de l'Agenda de la nature au jardin 2019, aux Editions Terre Vivante et La Salamandre

A lire Pourquoi une hirondelle ne fait-elle pas forcément le printemps ?

A visionner : Minute nature Sauvons les hirondelles

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».