Vanille de mai

Aspérule odorante (Gallium odoratum) / © ClaraNila - Fotolia

Coupée et séchée, l'aspérule odorante dégage une odeur vanillée. Elle embaumera délicieusement vos crèmes brulées.

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par

Une délicate neige d'étoiles blanches à quatre branches apparaît début mai sous les troncs gris et élancés des hêtres. C'est le moment de récolter l'aspérule odorante, sans trop pour autant dégarnir le sous-bois. Autrefois, cette plante était utilisée pour bourrer les matelas et les coussins et la légende voudrait que la Vierge en ait garni la crèche avant de déposer l’enfant Jésus. Voilà qui a valu à ce gaillet blanc le surnom « d’herbe à la vierge ».
Une fois coupée et surtout séchée dans un sac de tissu, l'aspérule dégage une odeur vanillée qui rappelle celle du foin fraîchement coupé. Ce parfum provient de la coumarine, une substance anticoagulante et hypnotique à forte dose, mais excellente pour stimuler le foie ou contre les insomnies dans un dessert ou un alcool digestif.

Crème brûlée à l'aspérule odorante

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 6 jaunes d’œufs
  • 100 g de sucre
  • 7 dl de crème fleurette
  • Une poignée d’aspérule 75 g de cassonade

Préparation

  • Faites bouillir la crème et l’aspérule. Laissez refroidir.
  • Préchauffez votre four à 110°.
  • Fouettez les jaunes d'œufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux.
  • Ajoutez progressivement la crème puis mélangez énergiquement.
  • Garnissez 6 moules à crème brûlée. Cuisez le tout 30 à 40 minutes jusqu'à ce que vos crèmes soient tremblantes.
  • Laissez reposer à température ambiante. Refroidir éventuellement au frigo.
  • Saupoudrez les crèmes de cassonade et brûlez-les à l’aide d’un fer à caraméliser.

Retrouvez toutes nos recettes.

Accédez à toutes nos activités famille.

Couverture de La Salamandre n°221

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 221
Avril - Mai 2014
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir