Un tchaï épicé

Benoîte commune (Geum urbanum) / © Iredding01 - Fotolia

Derrière son aspect discret, la benoîte cache un tempérament de feu dans ses racines. De quoi vous offrir un bon tchaï.

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par

Cousine du fraisier, la benoîte est une plante vivace plutôt discrète qui vit au bord des chemins. Elle ne produit aucun fruit charnu mais une boule hérissée de petits crochets qui voyage accrochée aux poils, aux plumes ou aux vêtements de qui la touche.
En hiver, la benoîte se tient tranquille, son énergie vitale se concentre dans une courte souche souterraine, quelques racines et une rosette de feuilles qui attendent impatiemment le printemps. Il faut être attentif pour la trouver à la morte saison. Mais cela en vaut la peine car l'organe souterrain de cette rosacée est un trésor aussi précieux qu'une épice ramenée des Indes lointaines. N'en abusez pas, car la cueillette de sa souche condamne la plante.

Benoîte commune, Geum urbanum / © Antoine Richard

Tchaï de benoîte

Ingrédients

    • 1 litre d'eau *
  • 100 g de racines fraîches de benoîte
  • 2 dl de lait 30 g de sucre

Préparation

  • Faites bouillir la moitié des racines de benoîtes pendant 10 minutes.
  • Retirez du feu, ajoutez le reste des racines et laissez reposer 10 minutes.
  • Mixez, ajoutez le lait, le sucre et servez

Recette d'après François Couplan

Retrouvez toutes nos recettes.

Accédez à toutes nos activités famille.

Couverture de La Salamandre n°225

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 225
Décembre 2014 - Janvier 2015
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir