Un photographe engagé pour le gypaète

© Hansruedi Weyrich

La grande aventure du retour du gypaète en Suisse a son photo-reporter attitré. Portfolio.

Avatar de Jean-Philippe Paul

Article d'origine par

Le gypaète explore souvent les couloirs à la recherche de mammifères victimes des coulées de neige meurtrières. Mais photographier cet adulte tout près d’une avalanche en train de dévaler restera à jamais gravé dans ma mémoire.

Je suis très heureux que ma passion pour la photo serve un tel programme de conservation de la nature.

© Hansruedi Weyrich

Après presque une heure d’attente, l’impressionnant vautour décolle enfin. Mon index collé sur le déclencheur de l’appareil photo
est presque complètement gelé.

© Hansruedi Weyrich

Ce jeune né en nature semble attaquer sa mère. Probablement une manière de quémander de la nourriture.

© Hansruedi Weyrich

Ce superbe gypaète posé de face s’est laissé admirer longtemps. Le lâcher de la femelle Gallus-Manigod a été le premier événement que j’ai photographié en 2012. Cinq années plus tard, j’ai pu la reconnaître sur le terrain grâce à sa bague. Ces retrouvailles m’ont procuré une joie immense qui n’était probablement pas partagée !

La suite du dossier sur le gypaète barbu.

Découvrez plus de photos du gypaète barbu dans notre livre de la collection Histoires d'images L'envol du gypaète.

Pour fêter les 30 ans de sa réintroduction dans les Alpes, voici l'envol du gypaète. Haï et persécuté, le plus grand de nos oiseaux a été presque exterminé au début du XXème siècle.

Cliquez ici pour commander le livre.

Couverture de La Salamandre n°249

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 249
Décembre 2018 - Janvier 2019
Article N° complet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».