Ultra-visible

Le chevreuil exhibe les poils blancs de ses fessiers pour avertir ses congénaires d'un danger. / © J.-L. Klein & M.-L. Hubert / Biosphoto

Du blanc pour séduire et prouver son excellence. Quand une touche de la plus claire des couleurs transmet des messages codés.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par

La neige fond dans la toundra nord-américaine. Les femelles de lagopède alpin muent discrètement pour rester assorties au paysage. Mais, contrairement à ce qui se passe dans les Alpes, les mâles demeurent immaculés. Au diable les jeux de cache-cache, il est temps de se montrer pour plaire aux femelles ! Plus je suis blanc et propre, plus je suis sexy ! Ce changement momentané de stratégie est fatal à de nombreux coqs. Alors très vite, une fois que les femelles commencent à couver, ils salissent volontairement leurs plumes en attendant la mue qui les rendra enfin à nouveau invisibles.

Label de qualité

La plupart des oiseaux mâles doivent faire d'une manière ou d'une autre la démonstration de leur bonne santé et de leur qualité reproductive. Chant mélodieux, plumage coloré, plumes extravagantes. Tout est bon… y compris un peu de blanc bien placé. Chez le moineau domestique par exemple, ce sont les mâles pourvus d'une large barre blanche sur l'aile qui ont le plus de succès. La théorie de la sélection sexuelle dit que seuls les individus sains et peu parasités peuvent investir toute leur énergie dans ces ornements. Quand on est malade ou affaibli, priorité au système immunitaire. Et en effet chez les piafs, les mâles à large bande blanche sur l'aile ont statistiquement moins de poux entre les plumes.

Seuls les moineaux domestiques mâles possèdent une marque blanche sur l'aile. Peu visible en hiver, elle ressort avec la mue printanière. La santé de l'oiseau et la disponibilité en nourriture à cette période précise déterminent la taille finale de ce signal décisif pour les femelles. / © Jorma Luhta / NPL

Et pourquoi du blanc ? Parce que les oiseaux privilégient les contrastes les plus forts… et que les parasites des oiseaux affectionneraient tout particulièrement les plumes claires plus molles et vulnérables. Du blanc sans trou ni taches est donc une garantie de qualité.
D'ailleurs, les moineaux ne sont pas les seuls. De nombreuses études ont prouvé la relation entre certaines taches blanches et la bonne santé et le succès reproducteur des mâles : taches sur la queue des hirondelles rustiques, bande sur l'aile de la pie bavarde, joues de la mésange charbonnière… Quant au mâle de grand cormoran, il révélerait son bulletin de santé en baissant et en relevant les ailes rythmiquement, ce qui expose et cache alternativement les taches blanches de ses cuisses. Une parade tout simplement irrésistible !

Le chevreuil possède une plage de poils clairs au niveau du fessier. Jaune sale en été, celle-ci devient blanche en hiver. Lorsqu'il est dérangé et qu'il s'enfuit, le cervidé avertit ses congénères en poussant des aboiements puissants et en déployant ce signal visuel. / © J.-L. Klein & M.-L. Hubert / Biosphoto

Fesses et museau codés

Dans la savane, la couleur blanche a parfois une autre fonction. Lorsque des gazelles ont repéré un lion, elles se retournent vers lui et le fixent. Les marques blanches de leur museau en contraste avec des zones plus foncées signalent au prédateur qu'il a été détecté. Vu que le succès d'une attaque réside dans l'effet de surprise, le chasseur sait qu'il ne vaut plus la peine de courir. Ce dialogue coloré est bénéfique à la tranquillité des deux parties.
De manière similaire, lorsqu'il est inquiet, un chevreuil hérisse les poils blanchâtres de son fessier. Ce signal avertirait ses collègues du danger et indiquerait au prédateur qu'il a été démasqué.

Le coup de la plume blanche

Du côté des oiseaux, la plupart des rallidés, les cousins des foulques et des poules d'eau qui vivent dans des milieux ouverts ont le dessous de la queue blanc. Agiter ce signal leur permet de communiquer facilement tout danger. En revanche, un tel fanion est inutile et d'ailleurs inexistant chez les espèces qui vivent en solitaires dans des milieux fermés.
Et le croupion et les taches claires sur les ailes du geai des chênes ? Garrulus glandarius a un plumage de camouflage adapté aux teintes gris-brun de la forêt. Mais quand il s'envole, ces signaux blancs sont très visibles. Probablement transmettent-ils un message semblable à celui du chevreuil qui s'enfuit par grands bonds. « Je t'ai vu, ça ne vaut plus la peine de me poursuivre ! »

Question d'âge

Enfin, la couleur blanche peut servir à évaluer l'âge d'un partenaire ou d'un concurrent. Chez l'homme, la production de mélanine diminue avec l'âge, ce qui provoque un blanchissement naturel des cheveux et des poils appelé canitie. Pareil chez les corbeaux freux dont la base du bec devient blanche avec le temps. A l'inverse, l'aigle royal immature se reconnaît à ses taches blanches sous les ailes. A sa rencontre, les adultes se montrent moins agressifs qu'avec un rival plus âgé.

Panache blanc pour super-mâles

Les éthologues ont observé que les femelles de gobemouche noir préfèrent des mâles au chant complexe, au plumage brillant et contrasté dans les UV et avec une grande tache blanche sur le front. Plus la marque est grosse, plus l'individu est en bonne santé !
Les chercheurs ont testé leur hypothèse en réduisant les dimensions de ce signal visuel chez des mâles déjà en couple. Ceux-ci ont réagi en s'investissant beaucoup plus dans l'élevage des poussins. C'est comme s'ils avaient conscience de leur plus faible attractivité envers d'autres femelles du voisinage. L'expérience inverse faite chez des gobemouches à collier, soit une augmentation de la tache, a suscité une intense agressivité envers ces mâles trafiqués. Devenus de haute qualité, ils représentent un danger pour tous les autres prétendants du quartier.

Gobemouche noir mâle / © Alessandro Staehli

M'as-tu vu?

Au point d'attachement de l'aile, le grand tétras mâle possède une tache blanche et ronde. A quoi sert-elle ? Il semblerait que ce point joue un rôle de signal visuel évident pendant les parades nuptiales. Quand le coq chante au sol tôt le matin, cette plage claire se détache dans la pénombre et facilite le repérage des individus. Autrefois, les chasseurs peu scrupuleux profitaient de ce miroir pour viser l'animal sans quasiment le voir…
Chez le tétras-lyre, la parade a aussi lieu avant l'aube. La tache blanche qui décore l'aile a probablement la même fonction que chez le grand coq.

Mâles de tétras-lyre en parade / © Markus Varesvuo
Couverture de La Salamandre n°220

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 220
Février - Mars 2014
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir