Sables émouvants

Mue par une force invisible, la mer va-et-vient. Mélopée envoûtante sous les yeux des sternes. / © Benoît Perrotin

A marée basse, la plage est immense. Aino Adriaens nous décrit ses sables émouvants, tout en poésie.

Avatar de Aino Adriaens
- Mis à jour le
Article d'origine par

La mer se retire calmement. Mue par une force invisible, elle emporte avec elle poissons, algues et châteaux de sable. L’une après l’autre, les vagues viennent mourir sur la plage, de plus en plus bas, de plus en plus loin. Elles coiffent et décoiffent l’algue verte accrochée à son caillou, roulent puis déroulent des colliers de coquillages et de galets. Fascinant va-et-vient, mélopée envoûtante.

Sans la mer, la plage est immense. Le sable humide est ponctué à perte de vue de petits tortillons. Du bout des doigts, je creuse sous un monticule. Le trou se remplit d’eau, se comble, s’efface. Le ver de mer est déjà loin, au plus profond des sédiments. Pas de doute, les échassiers qui arpentent la plage sont mieux armés que moi pour ce genre d’exercice.
Des sternes me survolent en criant. Elles se jouent du vent qui les déporte, virent à gauche, plongent à droite, saisissent le poisson piégé dans une flaque. Puis remontent en criaillant de plus belle, leurs proies frétillantes calées en travers du bec.

La plage déserte se remplit peu à peu. Des cavaliers et des joggeurs matinaux s’adonnent au plaisir de marquer le sable vierge. Premiers moteurs aussi, premiers tracteurs halant les voiliers jusqu’à la mer.
Et enfin des cris me parviennent. Ceux des enfants ivres de vent, d’espace et de liberté.

© Belinda Novika

Découvrez les peintures de l’artiste vendéen Benoît Perrotin. Comme un migrateur en halte, il a posé son chevalet dans la baie de l’Aiguillon qu’il connaît si bien. Extraits d’un carnet grandeur nature.

Retrouvez la totalité du dossier consacré à la mer : Vacances à la mer

Couverture de La Salamandre n°175

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 175
Août - Septembre 2006
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir