Le numérique au secours des abeilles

© Jean-Jérôme Montricher

En Suisse romande, Bee-Connect installe des ruches connectées chez les particuliers et les entreprises. Un bon moyen pour surveiller les butineuses.

Avatar de Nathalie Jollien

Article d'origine par
Des ruches connectées pour secourir les abeilles - La Salamandre

© Jean Hauss

Pesticides, parasites, banalisation du paysage, les abeilles sont assaillies de toute part. Partant de ce constat, Jérôme Rampazzo et Jean Hauss-Meyer ont décidé de réagir. Amateurs de miel, ces deux amis genevois ont fondé l’association Bee-Connect pour s’engager concrètement dans la sauvegarde de ces insectes. Basée à Morges, cette organisation propose depuis 2016 un service de location de ruches connectées.

De quoi s’agit-il ? De ruches traditionnelles, mais équipées d’une série de capteurs et indicateurs d’alerte. Humidité, luminosité, température, pression atmosphérique et poids de la colonie sont enregistrés et peuvent être consultés depuis un smartphone ou un ordinateur. Une webcam permet, en outre, de suivre les allées et venues des butineuses. « Le fait d’avoir accès à ces informations à tout moment assure un meilleur suivi de l’essaimage et une diminution de plus de 40% de la mortalité des abeilles », s’enthousiasme Jean Hauss-Meyer. Une baisse de poids de la ruche ou une activité anormale détectée via la webcam peuvent être les signes d’un problème, maladie ou attaque de frelons asiatiques par exemple. On peut alors agir rapidement. « Ce printemps, nous complétons l’équipement de nos ruches connectées par des panneaux solaires à la place des batteries », poursuit-il.

Des ruches connectées pour secourir les abeilles - La Salamandre

© Jean Hauss

En plus de leur côté fonctionnel, ces technologies ont une dimension pédagogique. « Elles offrent la possibilité de mieux connaître le fonctionnement fascinant d’une ruche en suivant quotidiennement son évolution, ajoute Jean Hauss-Meyer. Sans oublier la récompense : récolter un miel maison. »

L’organisation propose depuis 2016 un service de location de ruches connectées.

Concrètement, Bee-Connect travaille avec un réseau d’apiculteurs de la région et propose un abonnement clé en main. Pour quelques centaines de francs par mois, ces professionnels fournissent un essaim et s’occupent d’installer la ruche chez un particulier ou dans une entreprise. Via ce réseau, les hôtes des ruches sont assistés régulièrement pour l’entretien des installations et la récolte du fruit du travail des butineuses.
Que ce soit sur le toit d’un bâtiment, un balcon ou au fond d’une cour, il suffit de peu pour faire le bonheur des abeilles. «Elles se plaisent même en ville, où l’absence de pesticides et la diversité floristique leur sont bénéfiques», estiment les cofondateurs qui travaillent bénévolement pour l’organisation. « Pour les entreprises, ce projet peut renforcer l’esprit d’équipe tout en contribuant à la sauvegarde de l’environnement. Et quelle fierté d’offrir son propre miel à ses employés ou clients. »

L’expérience vous tente ? beeconnect.ch

Dans le Haut-Doubs, un collectif se bat contre le casse-cailloux.

Allez plus loin avec notre dossier complet sur les abeilles.

Couverture de La Salamandre n°245

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 245
avril - mai 2018
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».