A pleine gorge!

Le rougegorge se montre discret à la période du nid et de la mue. / © Laurent Willenegger

Il en a fallu, des affûts, pour cerner la nature nerveuse du rougegorge et saisir ses traits à coups de crayon. Laurent Willenegger conclut ici son dossier sur le petit oiseau de nos jardins.

Avatar de Laurent Willenegger
- Mis à jour le
Article d'origine par

Ainsi va la vie d’un rougegorge. Si les propos exemplaires de notre oiseau ont été imaginés pour les besoins du récit, cette histoire ne nous est tout de même pas tombée du ciel.

Pendant huit mois, «La Salamandre» a suivi le quotidien d’un rougegorge dans un petit coin de forêt. Autant son aplomb bien connu s’est vérifié au moment de chanter, autant cet oiseau s’est révélé un discret maladif à la période du nid et de la mue.

Il en a fallu, des affûts, pour cerner sa nature nerveuse, saisir ses traits à coups de crayon et de pinceau, collecter enfin les mots et les phrases qui ont nourri ce portrait. Et une évidence finalement s’impose : oui, le rougegorge qui vit tout près de chez nous est un véritable personnage!

Retrouvez la totalité du dossier : Confessions d’un rougegorge.

Suivez maintenant le destin d'un autre oiseau, le tarier des prés. Un petit passereau en voie de disparition dont le sort est lié à celui des paysans eux-même menacés par des impératifs économiques. DVD Le bonheur était dans le pré.

Couverture de La Salamandre n°172

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 172
Février - Mars 2006
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir