Rossolis, rosée du soleil

Rossolis à longues feuilles / © Sylvie Duret

Le rossolis orne les hauts-marais de ses nombreuses gouttelettes visqueuses semblables à de la rosée. Eclairage par la botaniste Sylvie Duret.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par

 Petite plante carnivore, le rossolis à longues feuilles, du latin ros solis , la rosée du soleil, doit son nom aux nombreuses gouttes qui tapissent le limbe de ses feuilles.
Ces perles visqueuses et collantes sont sécrétées par des glandes et sont constituées d'enzymes digestifs. Pour compenser le manque de substances nutritives du sol, le rossolis se nourrit des petits insectes piégés sur ses feuilles. »

Rossolis, rosée du soleil

Sylvie Duret

La biologiste genevoise Sylvie Duret est chargée d'études au Conservatoire d'Espaces Naturels de Rhône-Alpes, dans l'Ain. Botaniste expérimentée, elle nous emmène découvrir trois fleurs typiques des zones humides.

Couverture de La Salamandre n°216

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 216
Juin - Juillet 2013
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir