Leçon N°4 : Signer pour la vie (avec clause d’annulation)

Couple d'albatros / © Krystyna Szulecka / Alamy

Mythe ou réalité ? La fidélité n’engage que ceux qui y croient. Petit tour d’horizon d’une vertu rare et souvent intéressée.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Article d'origine par

Qui peut se vanter d’être l’animal le plus fidèle au monde ? Dans l’assemblée, les museaux se baissent et peu de pattes se lèvent. Du côté des oiseaux, on se gausse et ça jacasse. Car ce sont eux, les soi-disant champions de la loyauté amoureuse. Quitte à frôler le kitsch, comme ce couple de cygnes qui se bécote sur un lac au soleil couchant. Ou ce duo d’albatros qui se retrouve en batifolant sur un rocher, dans un océan glacial, après des mois de séparation.

Loyauté d’apparence

Beaucoup d’oiseaux sont effectivement socialement fidèles, c’est-à-dire qu’ils restent ensemble pendant la saison de reproduction jusqu’à l’émancipation de leur progéniture. Parfois même pour toute la vie ! Mais de là à affirmer qu’ils sont sexuellement exclusifs, c’est une tout autre affaire. Chaque fois que l’intimité des volatiles est auscultée à la loupe, la conclusion n’est pas si glorieuse. Que dire par exemple de ces femelles de merles noirs qui continuent de pondre des œufs et d’élever des poussins alors qu’elles sont appariées à des mâles rendus artificiellement stériles ?

Restons optimistes, des chercheurs ont peut-être trouvé un héros en la matière. Ce serait l’aigle impérial. L’ADN des plumes récoltées dans une région d’Asie centrale a montré que ce respectable rapace reste sagement à la maison sans jamais s’égarer ni fauter. Fidélité ou simple territorialité casanière ?

Pas si volage, le rongeur

Côté bêtes à poils, on ne fait pas dans la dentelle. On estime que seulement 3 à 5 % des 5000 mammifères connus misent sur un partenaire unique pour la vie. Là non plus, pas question d’idéaliser maman loup ou papa castor. Tentés par un congénère attirant, ils s’autorisent volontiers une escapade incognito de temps à autre.

En toutes choses, il ne faut pas se fier aux idées reçues. Pour preuve, une autre surprise viendrait des rongeurs, si facilement classés parmi les accros du sexe tous azimuts. Un lauréat de l’amour unique est peut-être le campagnol des prairies. Un fanatique de l’exclusivité qui décide de se réserver à jamais à la femelle qui l’a dépucelé. Au point d’attaquer toute autre prétendante.

Reproduction animale : Leçon N°4 : Signer pour la vie - La Salamandre

Couple d'albatros / © Krystyna Szulecka / Alamy

L'âge ne fait pas tout

La plupart des albatros (> ci-contre) peuvent vivre une cinquantaine d'années et restent fidèles toute leur vie. Avec une existence tout aussi longue, le flamant rose divorce, quant à lui, chaque année.

A quoi bon s’attacher ?

Quels seraient les avantages de la fidélité ? Une meilleure éducation des jeunes semble-t-il. Car la stabilité du couple favorise l’investissement des deux parents et particulièrement celui du père. C’est le cas chez la plupart des poissons marins monogames et des oiseaux. Idem pour la défense du territoire et des ressources, un mâle volage étant forcément moins présent et peu responsable de l’avenir de sa famille.

Et puis le divorce (> encadré) apporte son lot de désagréments. Repartir à zéro avec un autre prend du temps et de l’énergie. De quoi rater une année de reproduction sans garantie de trouver un partenaire efficace. En cas de séparation, on sait ce qu’on perd mais pas ce qu’on retrouve.

Qui dit contrat dit rupture

  • L’effraie des clochers (> ci-dessous) divorce d’un commun accord. Quand elles constatent qu’être ensemble ne leur réussit pas, les deux oiseaux tentent l’aventure ailleurs.
  • La sterne pierregarin ne pardonne pas le lapin. Passé un certain délai, si le partenaire tarde à revenir de migration sur le lieu de nidification, tant pis pour lui.
  • Pour la mésange à longue queue, divorcer permet d’aller voir du pays et d’éviter trop de consanguinité.
  • Le grand labbe déchire très rarement le contrat. Quand cet oiseau marin le fait, c’est pour un partenaire qui présente bien mieux. Les mâles divorcés restent plus longtemps seuls que les mâles veufs, comme si une mauvaise réputation leur collait aux plumes.
Effraie des clochers / © David Tipling / Biosphoto

Que fait le mâle de moineau domestique quand il pense être cocu ?

A - Il se venge sur les enfants en les nourrissant moins. Après tout, ils ne sont peut-être pas de lui.

B - Il devient agressif envers sa partenaire et lui donne des coups de bec sur le crâne.

C - Il cherche l’amant dans le voisinage pour détruire son nid.

Chargement

A

Pourquoi les animaux trichent et se trompent ? Réponses dans notre vidéo bonus de cet article.

Puisque la fidélité est denrée rare. Certains usent de méthodes dignes du Moyen Age pour s’assurer de leur paternité. Voir notre Leçon N°5 : Eliminer la concurrence.

Chez le tichodrome échelette, les mêmes couples se reforment souvent plusieurs printemps de suite. Découvrez tous les petits secrets de la vie intime de cet oiseau exceptionnel ici.

Couverture de La Salamandre n°242

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 242
Octobre - Novembre 2017
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir