Leçon N°1 : Etre bien équipé

Accouplement de coronelles lisses / © Tony Phelps /Naturepl.fr

Pour se reproduire, les mâles disposent d’attributs parfois singuliers. Petit palmarès des curiosités anatomiques.

Avatar de Nathalie Jollien
- Mis à jour le
Article d'origine par

Dans le règne animal, l’anatomie intime de certains mâles peut paraître pour le moins délirante. Ne voyez pas de voyeurisme à explorer cet univers caché, mais une vraie fascination pour l’extraordinaire diversité qu’offre la nature.

Paires et symétriques

Chez la coronelle lisse, les attributs des mâles sont invaginés à l’intérieur du corps du serpent et ne s’exhibent qu’au moment de l’accouplement. A la base de la queue du reptile, une fente s’entrouvre pour laisser sortir deux protubérances symétriques appelées hémipénis. Ils sont ornés de petites épines qui faciliteraient le maintien de l’organe introduit dans le cloaque (> ci-dessous) de la femelle. Si ces deux proéminences sont fonctionnelles, un seul hémipénis est utilisé à la fois. Moulée sur le même modèle, la femelle possède deux hémiclitoris.

* Cloaque

Nom masculin

Organe en forme de canal, clos par le sphincter anal, que l’on trouve chez les oiseaux, les reptiles, les amphibiens et certains mammifères. Cet orifice génital permet la reproduction et l’évacuation des urines et fèces.

On fait le ménage

Parfois, le pénis est équipé d’une brosse. Chez les élégantes libellules demoiselles, cette balayette permet de faire table rase en enlevant du sexe de la femelle le sperme d’éventuels précédents accouplements. Du côté des canards, l’organe ressemble plutôt à un tire-bouchon, une spirale dont la longueur avoisine les 20 cm. Comme eux, le cygne, l’oie ou l’autruche sont dotés d’un pénis. De véritables exceptions chez les volatiles qui, d’ordinaire, s’accouplent par simple contact de cloaque à cloaque.

Reproduction animale : Leçon N° 1 : Etre bien équipé - La Salamandre

© Tony Phelps /Naturepl.fr

Tendre étreinte

Les corps de ce couple de coronelles lisses (> ci-contre) s’enlacent et s’emmêlent. Dans cet ébat amoureux, difficile de différencier mâle et femelle sans observer ce qui se cache en dessous…

Quelle est la particularité des organes génitaux de la hyène tachetée ?

A - La présence d'un os dans le pénis.

B - Chez la femelle, le clitoris hypertrophié, allongé et érectile, ressemble à un pénis.

C - Un organe masculin détachable. Un nouveau membre repousse dans les 24 heures suivantes.

Chargement

B

Mâle ou femelle ? La question serait bien trop simple. Découvrez pourquoi avec notre Leçon N°2 : Oser la différence.

Pas de vessie, reins allongé et poumon minuscule, découvrez l'étonnante anatomie du serpent dans notre article.

Couverture de La Salamandre n°242

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 242
Octobre - Novembre 2017
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir