Dans les miroirs du monde

© Jean-Philippe Macchioni

Le réalisateur franc-comtois Jean-Philippe Macchioni retourne à ses premières amours, la photographie. Fasciné par des jeux de lumière à la surface de l'eau, il navigue entre réalité et illusion.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Article d'origine par

« Les reflets sont des images étranges, issues de l’alchimie imprévisible du décor, de la couleur du fond, de celle du ciel, de la transparence et du mouvement de l’eau. Posés à la surface, ils vivent également dans ses profondeurs. Où est la réalité ? Comment immortaliser ce qui n’est souvent qu’une simple vibration ? »

« Photographier l’eau, c’est apprendre à composer avec ses rides, ses vaguelettes, ses lisses et ses remous. C’est trouver l’accord parfait entre le rythme de ses caprices et la vitesse de prise de vue. L’eau elle-même propose une multitude d’images, elle développe en permanence des interprétations à sa surface. Déclencher, c’est choisir l’une de ces créations alors que mille autres se sont évaporées à jamais. »

Jean-Philippe Macchioni a également photographié la glace comme vous ne l'aviez jamais vue.

Jean-Philippe Macchioni

Réalisateur et photographe

  • 1952 Naît à Tavaux dans le Jura.
  • 1970 Premier Réflex et plongée dans la photo noir et blanc.
  • 1975 Tournages animaliers et premières images de grands tétras sur la TSR.
  • 1987-2012 Enchaîne les documentaires animaliers pour la télévision française.
  • 2007 Réalise Mon amie la couleuvre pour La Salamandre.
  • Depuis 2010 Expose ses photographies en galerie en France comme en Suisse.
Couverture de La Salamandre n°225

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 225
Décembre 2014 - Janvier 2015
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir