Razzia sur les fusains – étape#83

© Jean-Philippe Paul

Avez-vous remarqué que les haies sont transformées en buissons moribonds tissés de toiles fantomatiques ? Les fusains sont dévorés par des chenilles.

Avatar de Jean-Philippe Paul

Publié par

Comme cela arrive certaines années, les haies de la campagne ont commencé à se défeuiller en mai et à s'envelopper de toiles comme dans un décor de train fantôme. La première impression est qu'un fléau va éradiquer tous les buissons et qu'il n'en restera rien. Qui peut bien être à l'origine de ce drame ?

A y regarder de plus près, ce sont surtout les fusains qui sont touchés. Ne verrons-nous pas leurs jolis fruits en forme de capsules roses à l'automne ? Dommage... Approchons encore. Des centaines de chenilles gesticulent dans leurs cabanes de fils ultrafins. La phalène du fusain ? Apparemment non, la chenille de ce papillon de nuit que je vois presque chaque soir à la maison est bien différente. Après un peu de recherche, le coupable s'avère bien être un papillon nocturne mais une espèce bien plus petite : l'hyponomeute. Ces frêles papillons blancs ponctués de noir englobent plusieurs espèces friandes d'arbustes en tout genre.

Quel spectacle de les voir dévorer méticuleusement et en quelques minutes la moindre feuille, avec une voracité effrayante. Lorsqu'il ne reste plus que les pétioles de la feuille, les petits monstres tissent leur cocon protecteur de toile.

Quand ce spectacle s'ajoute à celui, bien plus regrettable, de l'arrachage des haies, la campagne prend localement un visage apocalyptique. Il sera bien difficile pour la pie-grièche écorcheur tout juste revenue d'Afrique d'y établir son nid...

Le 28 mai 2019 - étape#83

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».