Le temps des cerises – étape#21

© Jean-Philippe Paul

Cet après-midi, le cerisier est au top et offre ses fruits sans réserve. Entre deux dégustations, faisons connaissance avec ses locataires les punaises vertes.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

Aujourd'hui, c'est une étape gourmande qui nous attend. Le jardin est tellement généreux sous le chaud soleil : cerises, fraises, groseilles, framboises, casseilles et groseilles à maquereau. Comment choisir ? Arrêtons-nous à l'ombre du cerisier. Ses fruits sont de taille modeste mais ses grappes sont exceptionnellement chargées. Je me souviens de ses milliers de fleurs en avril, elles ont tenu leur promesse !

Le bras tendu et la tête en l'air, j'aperçois un duo d'insectes vert franc sur la cerise que j'allais attraper. Des punaises ! J'ai tant de souvenirs de réactions horrifiées lorsque ces bêtes malodorantes finissaient dans mon cou ou dans un seau de mûres. Aujourd'hui, je les accueille avec sympathie et curiosité.

Enfin, ne soyons pas trop naïfs et creusons l'affaire. Qui sont vraiment ces deux locataires surprises en plein accouplement ? Quelques recherches dans mon miniguide Salamandre révèlent leur identité : il s'agit de punaises vertes Palomena prasina. Pas bien méchantes, c'est elles qui deviennent grises à l'approche de l'hiver et entrent dans nos habitations pour le malheur de nos narines ! A ne pas confondre avec les punaises vertes du soja Nezara viridula, originaires du sud et favorisées par le réchauffement climatique. Ces dernières sont au contraire des ennemies du jardinier.

Rassuré, je laisse leur idylle se poursuivre sur cette cerise bien mûre dont je fais le deuil. Lors d'une balade l'année passée avec une spécialiste de ces bestioles j'ai appris qu'il existe près de 1400 espèces de punaises en France et que je peux en espérer une centaine de variétés autour de chez moi. Un monde !

Le 18 juin 2017 - étape#21

Punaise, le temps de cerises ! - La Salamandre

© Jean-Philippe Paul

Suivez chaque semaine l'itinéraire de ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#20 Du soleil pour la dernière pyramide

Une semaine sur deux, Mon voyage au jardin est envoyé par e-mail aux abonnés de la rubrique.

Réagir