Pipi très fertile

Enrique LARA, collaborateur scientifique au Laboratoire de biodiversité du sol à l'Université de Neuchâtel

Qui sont les mystérieux protistes qui peuplent les sols ? Découverte avec Enrique Lara, collaborateur scientifique au laboratoire de biodiversité du sol à l'Université de Neuchâtel.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par

Enrique Lara, vous étudiez les protistes. De quoi s'agit-il ?

Ce sont des organismes microscopiques formés d'une seule cellule. Contrairement aux bactéries, leur ADN est enfermé dans un noyau, comme c'est aussi le cas chez les plantes, les champignons ou les animaux.

Qui trouve-t-on parmi ces micro-organismes ?

Les amibes à thèque enfermées dans de jolies coquilles, les amibes nues qui peuvent changer de forme, les ciliés ou encore les flagellés qui nagent grâce à des cils ou à des flagelles…

Protiste cilié Oxytricha / © Visuals Unlimited / NPL

Certains protistes sont connus pour provoquer des maladies…

Oui, comme la malaria ou la toxoplasmose. Seule une infime minorité d'entre eux est pathogène. En général, ils sont plutôt d'une grande utilité, notamment dans le sol.

En quoi leur action est-elle positive ?

La majorité des protistes broutent des bactéries. En les digérant, ils libèrent des quantités importantes d'azote sous forme d'ammoniaque. Les plantes bénéficient grandement de ce pipi riche et indispensable à leur croissance.

Enrique Lara est collaborateur scientifique au laboratoire de biodiversité du sol à l'Université de Neuchâtel.

En savoir plus sur la classe ouvrière du sol: bactéries, champignons, protistes...

Couverture de La Salamandre n°236

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 236
Octobre - Novembre 2016
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir