Des piafs contre la pyrale – étape#23

© Jean-Philippe Paul

Depuis quelques jours, la terrible pyrale du buis envahit le jardin par centaines. Heureusement, les moineaux mettent un peu d'ordre dans tout ça.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

Elles sont désormais environ un millier dans le jardin ! Leur nombre croît régulièrement depuis une semaine. Je ne m'attendais pas à voir les pyrales du buis ici car l'arbre hôte qui a inspiré leur nom et qui nourrit leurs chenilles est absent du village. Ces insectes ont donc fait plusieurs kilomètres pour venir butiner mes pieds de lavandes ? Ces invités surprises réputés nocturnes squattent mes aromatiques et les fleurs de ronciers jusqu'en fin de matinée. Au détriment des papillons de jour, abeilles, bourdons et autres syrphes ? Je le crains...

Je remarque quelques exemplaires de la forme sombre parmi une majorité d'individus blancs bordés de brun. En m'approchant je constate que leur trompe est tout à fait adaptée à l'anatomie de la fleur de lavande. Quel festin !

Dès que je m'éloigne, quelques moineaux prennent place à leur tour près de la belle aromatique provençale. Par de petits vols stationnaires au cœur des brins odorants, ils provoquent la fuite de dizaines de pyrales qu'ils gobent aussitôt. Voilà que mes voisins les piafs profitent de cette abondance pour se remplir le ventre et nourrir leurs jeunes par la même occasion !

Difficile de ne pas se réjouir que des prédateurs comme les oiseaux et les chauves-souris limitent les dégâts de ce papillon envahisseur venu d'Asie il y a maintenant une dizaine d'années. Le buis est un arbuste attachant qui souligne nos paysages calcaires et je serais triste qu'il disparaisse sous les mâchoires de chenilles voraces. Cette essence représente paraît-il le lien avec le passé et la continuité de la vie... ce serait tout de même de mauvais augure que s'éteigne sous nos yeux ce symbole d'immortalité.

Le 24 juin 2017 - étape#23

Savez-vous que la quantité d'insectes a diminué de 80 % en 25 ans dans certaines régions d'Europe ? C'est pour cela que les pare-brises des voitures sont désormais toujours propres...

De la pyrale comme casse-dalle - La Salamandre

Etape 23 de Mon voyage au jardin. / © Jean-Philippe Paul

Suivez chaque semaine l'itinéraire de ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#22 L'arène des rainettes

Une semaine sur deux, Mon voyage au jardin est envoyé par e-mail aux abonnés de la rubrique.

Réagir