Et un jour, le retour

Les vanesses sont enfin arrivées dans le jardin ! / © Sylvain Leparoux

Il y a un an, une créature molle et insignifiante sortait d’un minuscule œuf vert au fond du jardin. Et voici aujourd’hui qu’apparaissent les papillons descendants de quatrième génération.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Article d'origine par

Qui ne les a pas remarquées ces derniers jours ? Les belles-dames sont des centaines, des milliers, jusqu’en pleine ville. Ce spectacle féerique surprend même un public habituellement détaché des histoires naturelles. Car les papillons ont la cote. Jolis, sveltes et légers comme le vent, ils n’attirent que bienveillance et admiration… contrairement à leurs chenilles goulues.

Les papillons sont de retour dans le jardin

© Sylvain Leparoux

A peine les vanesses sont-elles arrivées que des vols nuptiaux et des accouplements éphémères s’improvisent sur les bords de chemins. Pendant ce temps, d’autres continuent le voyage pour 50 ou 100 kilomètres.
Au jardin, deux d’entre elles virevoltent puis s’accouplent. Le mâle dépose soigneusement les spermatozoïdes dans la bourse copulatrice de la femelle. La fécondation proprement dite aura lieu quelques jours plus tard, juste avant la ponte.
Par chance, cette année aussi, la tondeuse s’est arrêtée avant les orties et les chardons. La grande boucle des belles-dames peut recommencer…

Les voisins du jardin

Couverture de La Salamandre n°222

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 222
Juin - Juillet 2014
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir