Immortel, l’arbre de paix?

Oliveraie sous le pinceau de Pascaline Bossu / © Pascaline Bossu

Pascaline Bossu balade ses pinceaux parmi les troncs ridés ancestraux. Encre de Chine, sanguine, pastels secs ou gras… flattent l’ olivier, arbre mythique de Méditerranée.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Article d'origine par

Une vie sans fin

C’est vrai qu’il n’abdique pas facilement, l'olivier. Si on l’ampute ou on l’abat, ses branches rejettent sans faiblir. Ses feuilles persistantes colorent à toute saison l’arrière-pays d’un vert argenté inépuisable. Cet arbre aurait même survécu au Déluge. Parmi les plus vénérables contemporains, le Roi des Rois à Roquebrune-Cap-Martin, Alpes-Maritimes, aurait mille voire deux mille ans. Mais comment décompter les années quand les cernes les plus intimes s’effacent, quand le tronc creux n’est plus qu’un chevelu de repousses ?

Symbole de paix

La déesse grecque de la Paix, Eiréné, règne vêtue de branches chargées d’olives. A Rome aussi, la déesse Pax est ornée de cet arbre-symbole. Et bien sûr, dans le Livre de la Genèse, la colombe apporte un brin d’olivier à Noé pour réconcilier Dieu et les hommes. Aujourd’hui encore, l’ olivier est destiné à apaiser le monde aussi loin que sur la Lune. Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong n’y a-t-il pas déposé un rameau en or ?

Olivier, arbre de paix et immortel

Pascaline Bossu

Pascaline Bossu

Artiste plasticienne, graphiste, décoratrice, photographe

  • 1971 Naît à Nancy en Lorraine.
  • 1998 Création du studio d’arts graphiques Izographia.
  • 2000 S’installe à Athènes où elle vit de ses talents d’artiste multiple.
  • 2003 Collabore avec l’atelier Coccinelle et le Musée Herakleidon à Athènes.
  • 2010 Participe au show-room Kokkino Home à Rafina.
  • 2015 Expose au Musée Herakleidon sur le thème des paysages grecs.
Couverture de La Salamandre n°227

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 227
Avril - Mai 2015
Article N° complet

Réagir