L’odyssée du renard (épisode 7)

Les arbres ont débourré et le grand moment tant attendu est enfin arrivé: le plus téméraire des renardeaux vient de pointer le bout de son museau hors de la tanière!

Avatar de Alessandro Staehli

Publié par

Avril n'est plus, mai est revenu au chant du coucou. La petite frimousse duveteuse d'un renardeau émerge du terrier. Il ne s'éloigne pas de l’ouverture rassurante, mais au moins il est sorti. Enfin. Nez à droite, nez à gauche, nez au sol et nez en l’air. Les yeux et les oreilles suivent le mouvement. Le balancement d’une branche, le chant d’un oiseau, l’odeur d’un champignon… Tout est nouveau, tout est à déchiffrer.
Etait-ce la première sortie du premier petit ? Combien sont-ils encore cachés à l’intérieur de la tanière ? Pourquoi juste celui-ci ? Le plus téméraire, le plus curieux, le plus turbulent ? Nombreuses sont les interrogations qui traversent l’esprit lorsqu’on se tient à l’affût des heures durant à une trentaine de mètres du terrier. Pour espérer trouver quelques réponses et faire connaissance avec le reste de la famille, il va falloir attendre davantage en restant toujours discret. Dérangée, la renarde pourrait changer d’abri en déménageant les petits dans sa gueule. La prudence est de mise.

Le premier jour d'école

L’excursion d’aujourd’hui est de courte durée. D’une démarche encore mal assurée, le petit repart vite vers le terrier. Mais il a probablement compris tout ce qu’il y aurait à découvrir ici en haut. A cet âge, les renardeaux s'aventurent hors du terrier plutôt le soir ou même à la nuit tombée. Ils sont régulièrement avec un adulte, le plus souvent la mère. C’est le début du programme de formation qui ira crescendo. Si petits, ils fatiguent vite et ont encore besoin de beaucoup de repos. La renarde le sait certainement. Elle sera une bonne mère. A bientôt pour la prochaine leçon.

Propos recueillis par Alessandro Staehli

Le projet

L’odyssée du renard (parution en septembre 2019) sera le 7e titre d’Histoires d’images, la collection d’ouvrages photo de La Salamandre certifiée par le label Photo responsable et dirigée par le rédacteur et photographe naturaliste Alessandro Staehli.

Les auteurs suivront les aventures d’un jeune renard qui, contraint de quitter sa forêt natale, entame une périlleuse errance par monts et par vaux, ponctuée de rencontres incroyables et de dangereux face-à-face avec chasseurs, lynx ou autres chiens. Un voyage attachant et une destination des plus inattendues.
Retrouvez les épisodes précédents de L'odyssée du renard!

Les auteurs

Laurent Geslin est un photographe naturaliste de renommée internationale. Il a participé au prestigieux projet photographique Wild Wonders of Europe et collabore régulièrement avec les plus grands magazines spécialisés en protection de l’environnement. Il est notamment l’auteur de Safari urbain (éd. Altus, 2010), un ouvrage original sur la faune des villes européennes, de Lynx, Regards croisés (éd. Slatkine, 2014) et de The Lynx and Us (éd. Wild Media Foundation, 2018), livre en anglais en collaboration avec le Dr D. Hetherington qui étudie la possibilité de réintroduire le lynx boréal en Grande Bretagne.

François Moutou, président d’honneur de la Société française pour l’étude et la protection des mammifères (SFEPM) et vice-président de la Société nationale de protection de la nature (SNPN), a écrit plusieurs livres sur les animaux pour adultes et enfants, dont Et si on pensait aux animaux (éd. Le Pommier, 2018). Il figure aussi parmi les auteurs du célèbre guide des Mammifères d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (éd. Delachaux et Niestlé, 2017). L’odyssée du renard sera son 11e livre. Docteur vétérinaire spécialisé sur la faune sauvage, il connaît très bien cet animal, ses particularités et son mode de vie.

Inscrivez-vous à notre lettre d’informations spéciale

Inscrivez-vous pour suivre de près la grande quête du renard avec Laurent Geslin et François Moutou !

Vous allez recevoir un email pour finaliser votre inscription, n’oubliez pas de contrôler vos spams.

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».