L’odyssée du renard (épisode 12)

Désormais adolescents, les goupils de L'odyssée du renard jouent dans les foins, apprennent à chasser et à se méfier des dangers. Bientôt, ce sera l'heure du grand départ. Quel sera leur destin ?

Avatar de Alessandro Staehli

Publié par

On les reconnait toujours, bien sûr. Mais il faut un minimum de temps pour éviter toute méprise d’identification. Les jeunes renards, désormais devenus de vrais adolescents, ressemblent de plus en plus aux adultes. Peu à peu, ils vont se fondre dans la population de goupils et dans le paysage. Tant pis pour nous, il va falloir nous y faire.
Heureusement, là c’est encore l’heure des jeux, des courses effrénées, sans but. Pour le plaisir peut-être, pour l’entrainement sans doute aussi. Les jeunes animaux jouent-ils vraiment ? Est-ce seulement le moyen d’acquérir leurs capacités futures ? Dans tous les cas c’est bien agréable à observer. Profitons-en tant que c’est encore possible.

A l’aube du grand départ

L’allaitement est terminé depuis plusieurs semaines, les adultes n’apportent plus autant de nourriture qu’avant alors que l’appétit des ados ne faiblit pas. Il leur faut donc apprendre à chasser, vite et bien. Attraper un campagnol est une chose, ne pas se faire surprendre par un prédateur plus grand, à dents, à serres ou à roues, en est une autre. Les jeunes goupils doivent savoir où aller. Par où passer. Quel meilleur moment choisir. Être efficaces, tout en restant prudents. Ces quelques mois d’expérience accumulée autour du terrier natal vont très vite être mises à contribution, en vrai. L’enfance est désormais derrière eux, le grand départ est pour bientôt. Bonne chance, les petits !

Propos recueillis par Alessandro Staehli

Ouverture des précommandes

Envie de recevoir le livre avant tout le monde, de voter pour la couverture ou encore de voir votre nom mis en valeur sur la page des remerciements ? C'est possible! Dès aujourd'hui, précommandez L'odyssée du renard en profitant de nos trois offres exceptionnelles.

Le projet

L’odyssée du renard (parution en septembre 2019) sera le 7e titre d’Histoires d’images, la collection d’ouvrages photo de La Salamandre certifiée par le label Photo responsable et dirigée par le rédacteur et photographe naturaliste Alessandro Staehli.

Les auteurs racontent les aventures d’un jeune renard qui, contraint de quitter sa forêt natale, entame une périlleuse errance par monts et par vaux, ponctuée de rencontres incroyables et de dangereux face-à-face avec chasseurs, lynx ou autres chiens. Un voyage attachant et une destination des plus inattendues.
Retrouvez les épisodes précédents de L'odyssée du renard.

Les auteurs

Laurent Geslin est un photographe naturaliste de renommée internationale. Il a participé au prestigieux projet photographique Wild Wonders of Europe et collabore régulièrement avec les plus grands magazines spécialisés en protection de l’environnement. Il est notamment l’auteur de Safari urbain (éd. Altus, 2010), un ouvrage original sur la faune des villes européennes, de Lynx, Regards croisés (éd. Slatkine, 2014) et de The Lynx and Us (éd. Wild Media Foundation, 2018), livre en anglais en collaboration avec le Dr D. Hetherington qui étudie la possibilité de réintroduire le lynx boréal en Grande Bretagne.

François Moutou, président d’honneur de la Société française pour l’étude et la protection des mammifères (SFEPM) et vice-président de la Société nationale de protection de la nature (SNPN), a écrit plusieurs livres sur les animaux pour adultes et enfants, dont Et si on pensait aux animaux (éd. Le Pommier, 2018). Il figure aussi parmi les auteurs du célèbre guide des Mammifères d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (éd. Delachaux et Niestlé, 2017). L’odyssée du renard sera son 11e livre. Docteur vétérinaire spécialisé sur la faune sauvage, il connaît très bien cet animal, ses particularités et son mode de vie.

Inscrivez-vous à notre lettre d’informations spéciale

Inscrivez-vous pour suivre de près la grande quête du renard avec Laurent Geslin et François Moutou !

Vous allez recevoir un email pour finaliser votre inscription, n’oubliez pas de contrôler vos spams.

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Les commentaires sont fermés.