Observer la bergeronnette

« Rencontre au bord de l'eau entre une bergeronnette grise et sa cousine printanière ! » / © Jérôme Gremaud

Un vol ondulant traverse le ciel. Une bergeronnette ! Cet oiseau familier incarne l'élégance et la légèreté. Partez à sa rencontre sans plus tarder.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par

Quand et où l'observer?

Pour observer et comparer différentes bergeronnettes, rendez-vous en avril ou en septembre dans les prairies inondées, les vasières ou au pied d'un troupeau. Bergeronnettes grises et printanières en migration vous présenteront leurs variantes géographiques souvent bien décrites dans les guides ornitho. Pour découvrir leur cousine solitaire, il suffit d'attendre au bord de la rivière. Vous croiserez alors l'élégante bergeronnette des ruisseaux dont l'arrière du corps est jaune vif et la queue encore plus longue.

« La bergeronnette: noir, blanc, gris, rien de plus classe ! » / © Jérôme Gremaud

Variations du plumage selon les saisons

Au printemps, la bichromie de la bergeronnette grise est accentuée : le blanc du ventre et de la face est pur, le noir de la calotte et de la poitrine est intense. En automne, adultes et jeunes sont beaucoup moins éclatants. La calotte et la nuque se sont effacées. Chez les jeunes de l'année, les parties amenées à devenir ébène sont gris sombre. Les zones blanches sont sales et les parties grises sont diffuses.

Pour en savoir plus

Rendez-vous sur notre article associé Le crépuscule des lavandières.

Retrouvez toutes nos observations.

Accédez à toutes nos activités famille.

Couverture de La Salamandre n°217

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 217
Août - Septembre 2013
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir