Observer l’argiope fasciée

Argiope fasciée sur sa toile / © Sylvain Leparoux

S'il y a bien une araignée qu'il faut avoir vue dans sa vie, c'est l' argiope fasciée. Nos conseils pour observer la belle artiste-couturière.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par

Trouver

Conçues pour être invisibles, les toiles d’araignées peuvent être difficiles à repérer. Privilégiez les matins frais où la rosée abonde, ou alors vaporisez de l’eau sur les herbes en lisière ou dans une friche. Les gouttes collées aux fils de soie rendront l’exercice plus facile. De nuit, vous localiserez ces œuvres tissées à l’aide d’une lampe de poche.

Donner le LA

Testez la réaction des araignées en faisant vibrer un diapason contre la toile ou simplement en touchant délicatement l’un des fils… La fréquence du LA attirerait certaines espèces. Profitez de l’occasion pour observer le comportement de défense de l’ argiope. Dérangée, celle-ci fait osciller furieusement sa toile pendant quelques dizaines de secondes.

Inviter

Les pires ennemis de l’épeire fasciée ? La fauche, le propre en ordre et le frelon amateur de cet arachnide qui lui ressemble. Pour favoriser l’argiope, tolérez les hautes herbes. Lorsque vous passez la tondeuse, oubliez quelques mètres carrés dans un coin ensoleillé. Avec un peu de patience, vous ferez de belles découvertes. Si la chance vous sourit, l’épeire viendra.

Pour en savoir plus sur le quotidien de l'araignée couturière, lisez l’article associé La dentellière du soleil.

Couverture de La Salamandre n°235

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 235
août - septembre 2016
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir