Objectif planètes

La géante Jupiter / © Jacques Rime

Avec la Terre, sept autres planètes tournent autour du Soleil, chacune à son rythme. En ce moment, Mars et Saturne sont invisibles, Vénus se devine peu après le coucher du Soleil. C’est Jupiter qui règne au milieu des étoiles.

Avatar de Mireille Pittet
- Mis à jour le
Article d'origine par

Son volume équivaut à 1’317 Terres, sa masse à deux fois et demie celle des sept autres planètes réunies. Jupiter est de loin la plus grosse du système solaire. Les vents soufflent à 600 km/h à sa surface et les orages y éclatent avec violence. Pour les Romains, elle symbolisait la foudre du dieu père, Deus pater, plus connu sous le nom de Jupiter, ou Zeus. En transit dans les constellations du Cygne et de l’Aigle, la divinité était la star de l’été 2008.

Gaz et ouragan

Boule de gaz, la planète géante est constituée en grande partie d’hydrogène mélangé avec un peu d’hélium. Une infime quantité d’autres éléments chimiques la marbre de rouge, jaune, brun, parfois même de nuances bleutées. Les nuages colorés s’étirent en bande autour de son globe, entraînés par la folle vitesse avec laquelle la planète tourne sur elle-même. Accrochez-vous, ça pirouette à 47’051 km/h !

De tels courants déchaînent tempêtes et turbulences dans l’atmosphère jovienne. Si certaines sont passagères, un gigantesque ouragan y perdure et dessine une tache rouge depuis au moins deux siècles.

Lune / © Johan Hammar

Brillantissime

Pas besoin de lunettes astronomiques pour repérer Jupiter. La planète apparaît nette. Plus rayonnante que les autres étoiles, elle ne produit pourtant pas de lumière, mais se contente de réfléchir celle du Soleil.

Cherchez-la en première partie de nuit vers le sud-sud-ouest. Aux jumelles, un œil exercé parviendra même à déceler Io, Europe, Callisto et Ganymède, ses quatre plus gros satellites repérés pour la première fois par Galilée en 1610.

dessin nuit mars

Mars / © Jacques Rime

Mars revient en 2009

Mars, la planète rouge, donna aux Grecs et aux Romains l’impression d’un champ de bataille maculé de sang. Ils la nommèrent ainsi en référence au dieu de la Guerre. En réalité, l’astre est recouvert de poussière de fer oxydé. Pour l’instant, Mars traverse le ciel de jour et disparaît à l’ouest en début de nuit. Depuis fin 2009, elle se lève à nouveau à l’est, vers 23 h.

Saturne / © Jacques Rime

Rendez-vous avec Saturne

Géante gazeuse, Saturne est si légère que, posée sur l’eau, elle flotterait. Ses anneaux sont constitués de blocs de glace et de roches entraînés par la rotation de la planète sur elle-même.
Aux alentours du 26 septembre 2008, Saturne fut de retour dans le ciel. Une heure avant le lever du Soleil, la boule lumineuse a veillé sur un maigre croissant de Lune. Elle était encore plus visible en fin d’année, apparaissant à l’est vers minuit.

L’étoile du berger

Vénus est l’astre le plus lumineux après le Soleil et la Lune. Sa blancheur immaculée cache pourtant une épaisse atmosphère de gaz carbonique. L’effet de serre généré fait monter la température à 500 °C à la surface. Cherchez à l’ouest, peu après le coucher du Soleil, celle que l’on nomme aussi l’étoile du berger et l’étoile du soir ou l’étoile du matin.

Pluton la naine exilée

Le 24 août 2006, après une semaine de débats animés, l’Union astronomique internationale a sorti Pluton du système solaire pour la reléguer au rang de planète naine. Plus petit que la Lune, l’astre est constitué de glace, alors que les autres planètes sont rocheuses ou gazeuses. La décision n’a pas fait l’unanimité: plus de 300 astronomes ont signé une pétition pour contester le vote.

L'étoile du berger / © Jacques Rime

Pour aller plus loin...

> La tête dans les étoiles

Pour passer un nuit à regarder planètes et étoiles à travers un télescope de pro ! Retrouvez tous les observatoires suisses sur : http://astrosurf.com/ursa. Pour la France, liste à télécharger sur www.leguideduciel.net.

> Les livres

Le ciel à l’œil nu en 2008, G. Cannat, éd. Nathan, 141 p. L’agenda des événements célestes.

Les constellations, leurs légendes grecques, M.-F. Serre, éd. Vuibert, 168 p. Qui étaient Pluton, Vénus, Jupiter et les autres ?

> Le logiciel

www.stellarium.org, un logiciel à télécharger gratuitement montre le ciel tel qu'il se présente en tout temps à l'oeil nu. Cherchez des astres, zoomez, projetez-vous en tous lieux de la planète... Bluffant!

Retrouvez tous les articles du dossier : Bonjour la nuit !

Couverture de La Salamandre n°187

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 187
Août - Septembre 2008
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir