O sole mio

Une prairie au soleil et le concert commence. / © Benoît Renevey

Pourquoi attendre les chaleurs de l’été pour se produire en public? C’est que criquets et sauterelles ont besoin de soleil pour développer leur fibre musicale.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

Chez les grillons, l’œuf pondu au printemps déjà donne une larve quelques semaines plus tard. Celle-ci aura tout l’été et l’automne pour se développer. A la fin d’un hiver passé dans leur trou, les jeunes adultes sont prêts. Le concert peut commencer dès avril. Les tétrix ont un cycle comparable. Quant aux courtilières, même si leur développement dure plusieurs années, elles commencent elles aussi à chanter au printemps.
Il en va tout différemment des criquets et des sauterelles. Car c’est sous la forme d’œufs que ces insectes passent l’hiver. Une période froide est d’ailleurs nécessaire à leur éclosion. Le printemps voit la naissance de petites larves qui ont besoin de temps et de chaleur pour grossir mue après mue. Suivant la température et la vitesse de leur cycle, les adultes ne commenceront à chanter qu’en juin, en juillet, voire en août. Voilà pourquoi la symphonie de l’herbe gagne de nouveaux musiciens presque chaque semaine.

Energie

A vrai dire, ces insectes sont dépendants du soleil. La chaleur échauffe leur sang et accélère le développement de leurs larves comme le rythme de leur chant. La plupart des criquets et des sauterelles fuient les milieux humides et ombragés. C’est dans les endroits arides et ensoleillés qu’ont lieu comme nous allons le voir leurs plus beaux récitals.

Couverture de La Salamandre n°163

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 163
Août - Septembre 2004
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir