Comment nourrir les oiseaux en hiver

« Pas de friction chez les moineaux friquets. Comme l'espace de nourrissage est vaste, il y a peu d'agressivité entre les oiseaux. Même le rougegorge volontiers querelleur, picore les restes tranquillement. » / © Jean Chevallier

Boules de graisses, préparations de graines variées, mangeoires plus ou moins sophistiquées, période d'ouverture du buffet... que choisir pour venir en aide aux oiseaux l'hiver? Mise au point.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par
Mélange bleue sur une boule de graisse

« Mésange bleue accrochée par les ongles à la boule de graisse. » / © Jean Chevallier

Comment alimenter ?

  • Protégez toujours la nourriture de l'humidité et du gel, par exemple à l'aide d'un petit toit couvrant la mangeoire.
  • Choisissez un endroit proche de buissons, où les oiseaux peuvent se réfugier en cas de danger, et en hauteur, loin des griffes et des canines des matous.
  • Pour éviter les maladies infectieuses – le plus grand risque lié aux mangeoires –, préférez les modèles où les visiteurs ne peuvent pas salir les graines avec leurs fientes (> dessins) et désinfectez le matériel à l'eau bouillante en début de saison.
Mangeoire en entonnoir

Mangeoire en entonnoir / © Jean Chevallier

Quand nourrir ?

Commencez de ravitailler les oiseaux de préférence lorsque la neige couvre le sol ou que le gel s'installe durablement. Approvisionnez la mangeoire le matin et en fin d'après-midi. En cas de conditions difficiles persistantes, poursuivez l'opération au fil des jours. Une interruption brutale pourrait mettre certains de vos visiteurs en difficulté.

Que donner ?

Privilégiez des mélanges de graines prévus pour les oiseaux sauvages et composés principalement de tournesol et de chanvre. Deux à trois poignées à chaque remplissage suffisent. Evitez les produits contenant du sel ou des graisses exotiques comme l'huile de palme, au bilan environnemental catastrophique. Et ne donnez pas de pain, sa digestion est très difficile !

Mangeoire bouteille

« Une bouteille de lait percée et remplie de graines. » / © Jean Chevallier

A boire !

En cas de gel, les oiseaux peinent à trouver à boire. Proposez-leur une coupelle d'eau placée en hauteur et renouvelez-la très régulièrement pour éviter les salmonelloses.

Pour vous plonger dans la vie qui gravite autour d'une mangeoire, rendez-vous sur notre article associé Des graines à l'appel.

Couverture de La Salamandre n°213

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 213
Décembre 2012 - Janvier 2013
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir