Nid d’amour

Mâle et femelle héron cendré, s'attellent tous deux à la rénovation du nid. / © Chris Blaser

Le héron chante mal et ses couleurs ne sont pas attrayantes. Pourtant, il n’est pas en reste quand il s’agit de séduire.

Avatar de Aino Adriaens
- Mis à jour le
Article d'origine par

La sirène est arrivée. Même uniforme cendré que son beau capitaine, même coiffure huppée, même jambes interminables. Mais le héron n’hésite pas : pour lui, c’est bien une dame qui vient de passer. La suite va nous prouver qu’il avait raison.

Choisir la parade

Perché sur son nid, le mâle pousse de grands cris, séduisants pour qui parle couramment le héron. Genoux pliés, cou tendu rejeté en arrière, il se balance, puis se penche brusquement en de longues révérences. Sa huppe est déployée, son plumage ébouriffé, il est superbe d’élégance. Il le sait et s’en vante.

A côté, les voisins jasent. Vieux jaloux ou jeune rival, l’un d’eux lui vole dans les plumes. Les mâchoires claquent, les pattes fouettent, mais notre héron se montre supérieur : il chasse l’intrus d’un coup de bec bien ajusté.

© Gwenole Camus

La réponse de l’héroïne

La femelle a apprécié l’effort. Elle s’approche. Lui se tait, enfin. Galant, il lui offre une branche : elle la saisit et, d’un geste mesuré, l’ajoute au nid. L’affaire est conclue ! Surexcités, ils se bécotent, se caressent des yeux et des plumes. La femelle se glisse sous le mâle, qui grimpe sur son dos. L’équilibre est précaire, il s’agit de bien se tenir : le cou de la belle y laissera quelques plumes…

nid amour héron cendré couple parade vol querelles

© Erwan Balança

Querelleurs

La ponte a lieu environ une semaine après l’installation des hérons, en général dans le courant du mois de mars. Des couples plus précoces entament déjà la saison début février. La femelle pond entre 3 et 5 œufs bleu vert, au rythme d’un tous les deux jours environ. Comme elle se met à couver tout de suite, les naissances seront échelonnées d’autant.

Le couple se relaie au nid tout au long de la journée, après un bref cérémonial rappelant la parade nuptiale. Le foyer du héron ne brille ni par sa tendresse ni par son harmonie : les querelles verbales sont fréquentes et les coups de bec pleuvent.

© Julie Missbutterflies

Attentifs

Sitôt le couple formé, il s’affaire à la rénovation ou à la construction du nid. C’est le mâle qui se charge d’aller récolter le bois, tandis que la femelle ordonne méthodiquement les branches du foyer.

Les plus vieux nids peuvent dépasser un mètre de diamètre et 50 centimètres d’épaisseur. Faite de grosses branches à la base, la plateforme s’affine au-dessus. La cuvette est garnie de brindilles, de racines et de paille. Les hérons mettent un soin particulier à surélever les rebords de la nacelle, afin d’éviter toute chute à leurs petits.

© Jean Chevallier

Infidèles

Les hérons sont généralement fidèles à leur colonie, mais beaucoup moins à leur nid et à leur partenaire. Les mâles s’installent les premiers et choisissent les meilleurs nids vacants, de préférence à la fois haut perchés et solides. Le couple se sépare après l’envol des jeunes.

Pour rester au coeur du nid, mais cette fois-ci d'un rapace des hauteurs, lisez notre article sur l'aigle royal.

Retrouvez tous les articles du dossier : Héron malgré lui.

Couverture de La Salamandre n°184

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 184
Février - Mars 2008
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir