Menu crocus au réveil – étape#78

© Jean-Philippe Paul

Les fleurs précoces sont une aubaine en début de saison. Les crocus plantés l'automne dernier font le régal des premiers insectes du jardin.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

Le climat est déboussolé et ce n'est pas prêt de s'arranger. Dans cet environnement de plus en plus aléatoire, la nature du jardin doit s'adapter aussi. Quand le mois de février affiche des températures incroyables et devient par endroit le plus chaud de l'histoire météorologique, il n'est pas étonnant de voir surgir des abeilles en tout genre, des citrons, petites tortues et autres punaises. Tout le monde se réveille en sueur et a besoin de nourriture pour ne pas subir une fringale fatale au premier retour du froid. Pour cela, il faut que la flore ait suivi et ce n'est pas toujours le cas.

Aussi, nous n'avons pas regretté d'avoir planté des bulbes de crocus l'automne dernier. Leur floraison en février a aussitôt intéressé les insectes tombés du lit trop tôt. L'un des grands défis du changement climatique sera le réglage des horloges des êtres vivants afin que perdurent les interactions vitales entre eux (prédation, coopération, symbiose, parasitisme etc.).

Le 23 février 2019 - étape#78

Retrouvez notre article Un souffle de printemps sur le sous-bois.

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».