Même pas peur ! – étape#40

© Jean-Philippe Paul

Pas besoin de décoration d'Halloween à la maison, il y a des araignées dans chaque coin de mur et partout dans le jardin. Elles capturent nos cauchemars.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

A l'heure où les araignées, les hiboux et autres chauves-souris caricaturées envahissent les rebords de fenêtres et les décorations intérieures, la faune de la nuit n'est pas vraiment à la fête.

Laissez-moi vous présenter l'épeire des fissures (Nuctenea umbratica). En m'approchant de cette bête poilue cloîtrée dans l'angle de la porte, je pense à l'importance de cette paire de pattes supplémentaires. Alors que le papillon est trop mignon et la coccinelle trop belle, pourquoi l'araignée semble-t-elle née pour effrayer ?

En tout cas, à la maison, les velues à huit pattes sont libres et nombreuses. C'est un peu Halloween toute l'année, dedans comme dehors. Voilà bien un trait de caractère assez impopulaire du naturaliste. Plutôt que de les écraser par dizaines ou de les aspirer, je préfère me fier à la légende amérindienne du capteur de rêves. Celle qui raconte que la toile d'araignée capture les mauvais rêves et les mauvaises pensées pendant la nuit. Puis, chaque matin, la lumière du jour les détruit.

J'ai presque envie d'y croire, car à la maison, les cauchemars sont fort rares...

Le 30 octobre 2017 - étape#40

On compte environ 1500 espèces d'araignées en France et environ 950 en Suisse.

Même pas peur de l'araignée

© Jean-Philippe Paul

Suivez chaque semaine l'itinéraire de ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#39 Au secours, un pic attaque la maison !

Une semaine sur deux, Mon voyage au jardin est envoyé par e-mail aux abonnés de la rubrique.

Réagir