Ma vie de courgette

© Sylvan Müller

Fini le gaspillage alimentaire. Au resto du jardin, le chef propose un menu à base de fanes et d’épluchures, quelques tiges et même des noyaux. A table, c’est l’entracte !

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Article d'origine par
  • Acteur principal: le navet
  • Seconds rôles: la courgette et la carotte
  • Sortie: 22 juin
  • Lieu de tournage: au potager
  • Genre: documentaire gourmand

Amuse-bouches

  • Chips multicolores d’épluchures de tomate, de pomme de terre, carotte, panais, courgette, betterave, céleri-rave, poivron et topinambour finement dorées au four

ou

  • Tartines de pesto aux jeunes fanes de radis

Entrées

  • Velouté émeraude aux fanes de navets et de radis agrémenté de lait végétal

ou

  • Salade de jeunes pousses parsemées de pieds de brocolis émincés, de jeunes fanes de céleri-rave. Dressing d’une huile d’olive parfumée aux tiges de romarin et vinaigre relevé aux noyaux de griottes, pêches, prunes et abricots

Plats

  • Poêlée de pommes de terre agrémentée de feuilles de betteraves et d’olives à la grecque

ou

  • Galette aux fanes de carottes, vert de blettes et queues d’oignons

ou

  • Tarte salée aux feuilles de chou-rave et ail des ours

Desserts

  • Gâteau au chocolat et aux épluchures de courgettes accompagné d’écorces confites d’agrumes

ou

  • Cake à la peau de banane

Café et infusions

  • Café seconde presse de marc avant recyclage en engrais, bougie odorante, teinture naturelle ou cosmétique

ou

  • Infusion d’épluchures séchées de poires, de pommes ou de tiges de menthe

Boissons

  • Smoothie vert à base de concombre, de branches de fenouil et d’orange ou Vin de feuilles de pêcher

ou

  • Sirop de noyaux de quatre fruits (pêche, abricot, cerise, prune)

Prolongez le repas à l’espace détente : parfum envoûtant de bâtons de lavande séchée, brûlés façon encens, masque du visage aux épluchures fraîches et gommage à la poudre de noyaux d’olives

1,3 milliard

Nombre de tonnes d’aliments produits et non consommés chaque année dans le monde. En France, une personne jette en moyenne 50 kg de nourriture par an, dont 7 ne seraient même pas déballés. En Suisse, le gaspillage alimentaire s’élève à 2,3 millions de tonnes annuelles. Pour pallier le gaspillage, on peut cultiver ses légumes, acheter en vrac et à la coupe, utiliser les restes, surveiller les dates de péremption et... résister aux sirènes de la surconsommation.

Pas bon

Evitez de consommer les parties vertes et indigestes, voire toxiques de certains légumes. Les feuilles de tomates, de pommes de terre ou de poivrons, par exemple, finissent au compost mais pas dans votre assiette.

Bio

Lavez soigneusement la peau et les feuilles des fruits et légumes avant de les consommer. Régalez-vous de produits issus de l’agriculture biologique ou de produits maison sans pesticides.

Idées et recettes pour ne rien jeter sur eau-vive.com, odelices.com ou marmiton.org et dans les ouvrages suivants :
Je cuisine les fanes Geers A. et Degorce O. (2011) Ed. Terre Vivante. 96 p.
Cuisiner les fanes et les épluchures, 25 trucs et astuces de grand-mère Pirou C. (2015) Ed. Le Petit Littéraire. 32 p.

Retrouvez l'intégralité du dossier "le jardin fait son cinéma".

Couverture de La Salamandre n°244

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 244
février - mars 2018
Article N° complet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».