Le livre fétiche de Blaise Mulhauser

Blaise Mulhauser

Blaise Mulhauser, du Muséum d'Histoire Naturelle (NE), se replonge avec bonheur dans un classique de Jean-Jacques Rousseau.

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par

« Dans Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes, le grand philosophe se penche sur l'homme à l'état de nature. Il décrit par exemple l'humain comme une espèce moyenne en tout mais si bien adaptée à la survie : une idée biologiquement très juste et largement ignorée à l'époque. Rousseau était aussi un grand observateur de la nature. Cette particularité lui a permis, au contraire de ses collègues des Lumières, d'élaborer une vision nouvelle des rapports entre l'homme et la nature. On pourrait même croire qu'il a lu Darwin avec un siècle d'avance ! La modernité du propos est fascinante. Certaines de ses considérations sur l'intelligence animale ou sur la nécessité d'une vision globale du fonctionnement du monde restent même précurseurs ! Cette lecture est un peu ardue parfois mais promet de belles découvertes pour qui s'intéresse aux prémisses de la pensée sur l'influence de l'environnement sur l'être humain.» 

Extrait  :

« Tout animal a des idées puisqu'il a des sens, il combine même ses idées jusqu'à un certain point, et l'homme ne diffère à cet égard de la Bête que du plus au moins. »

Couverture de La Salamandre n°210

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 210
Juin - Juillet 2012
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir