Les 3 naissances du grillon

Grillon champêtre tout beau tout neuf ! / © Benoît Perrotin

Emerger de l'œuf, changer de peau, sortir de terre : le grillon vit trois naissances successives avant de voir le jour.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

L'approche du solstice d'été marque la fin de la saison chez les grillons champêtres. Les mâles meurent les premiers, exténués par leurs amours. Quant aux femelles, elles mettent en terre 500 à 600 œufs grâce au long sabre recourbé qu'elles ont à l'arrière du corps. Puis elles disparaissent elles aussi.

L'oviscapte (ou ovipositeur), l'organe de ponte, permet de distinguer à coup sûr les femelles des mâles. / © Benoît Perrotin

Heureusement, le concert ne fait que commencer. Le temps des musiciens de l'été est venu, grillon d'Italie ou grillon des bois, sans parler de la multitude stridulente des criquets et des sauterelles. Quant au grillon champêtre, l'histoire se poursuit sous terre où les œufs jaune paille se développent en deux petites semaines.
Trois épreuves extrêmement délicates attendent cette descendance. Tout d'abord, sortir de l'œuf ! Le moment venu, la larve gonfle un curieux petit organe érectile au niveau de sa nuque qui tend et finit par rompre la membrane. Deuxième étape : à peine libéré en terre, le nouveau-né long d'à peine 3 mm contracte tous les muscles de son corps pour faire sauter sa première peau le long d'une ligne de moindre résistance sur son dos. Le jeune grillon mue pour la première fois.
Troisième exploit : se faufiler à travers un ou deux interminables centimètres de terre pour émerger au grand jour, encore tout pâle et presque transparent. Sa coloration noire caractéristique viendra au grillonnet en quelques heures. Alors, définitivement tiré d'affaire ? Pas si sûr...

« Mâle se toilettant. L'antenne est "amenée" aux mandibules à l'aide des palpes labiaux » / © Benoît Perrotin
Couverture de La Salamandre n°216

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 216
Juin - Juillet 2013
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir