Les plantes compagnes

Plantes messicoles dans un champs de céréales / © Michel Gunther / Biosphoto

Les plantes messicoles colorent les champs une fois l'été arrivé. Focus sur trois d'entre-elles.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

Dormir 80 ans

Coquelicots dans un champs de céréales - La salamandre

© Gilles Ménanteau / Biosphoto

Originaire d'Anatolie, le coquelicot est une plante annuelle qui pousse volontiers sur les sols fraîchement retournés. Avec nos céréales, il a fait le tour du monde. Comme beaucoup de plantes des moissons, cette espèce produit des graines qui peuvent attendre des dizaines d'années qu'un travail du sol leur offre des conditions favorables. Quatre-vingts ans en tout cas, d'après certaines expériences.

Adonis d'automne plante messicole

© Rustica / Alexandre Petzold / Conservatoire des Plantes MÈdicinales de Milly-la-ForÍt / Biosphoto

Goutte de sang

L'adonis d'automne est une compagne des céréales à la fleur rouge et noire, d'où son nom de goutte de sang qui fait référence au destin tragique d'un héros grec qui portait son nom, le bel Adonis. En coulant par terre, le sang du héros donna naissance à cette fleur autrefois très fréquente dans les cultures mais devenue rare en France et pratiquement disparue de Suisse.

Nielle des blés, une plante messicole

© FLPA / Dave Pressland / Biosphoto

Beauté toxique

La nielle des blés était redoutée pour ses graines noires et anguleuses qui ont exactement le même poids qu'un grain de blé. Impossible de les isoler sans triage mécanisé. Ces graines contiennent des saponines qui pouvaient rendre le pain toxique. Contrairement au coquelicot, l'adaptation de cette plante aux cultures lui a fait perdre la nécessité d'une dormance avant germination… Cela lui permet de démarrer au semis en même temps que les céréales.

Couverture de La Salamandre n°246

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 246
juin - juillet 2018
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir