Le lombricompostage, des vers pour nos déchets verts

© Fotolia

Michel Défago a installé un lombricomposteur chez lui, il nous explique ce mode de compostage efficace accessible à tous.

Avatar de Nathalie Jollien

Article d'origine par

Nos précieuses épluchures et restes de cuisine ne devraient jamais finir à la poubelle. Pour les recycler, j’ai opté pour un lombricomposteur, une boîte à ordures d’un nouveau genre qui utilise les qualités de décomposeur et de recycleur naturels de petits vers appelés Eisenia fœtida. A ne pas confondre avec les vers de terre des jardins qui sont des laboureurs ! Tout ce petit monde se régule de manière autonome en fonction de la quantité de matière organique à transformer.

Le lombricompostage, comment recycler nos déchets verts avec des vers de terre

© Ambroise Héritier

Placé sous mon atelier, à l’abri du soleil et du gel, le lombricomposteur est sans odeur, ne demande aucune intervention et est très efficace. Sur une période de huit mois, j’ai déposé presque quotidiennement des déchets ménagers végétaux qui ont été transformés en compost. A la fin, j’ai obtenu un sac d’environ 35 litres de terre de bonne qualité. Autre avantage : le liquide s’écoulant par le bas du lombricomposteur peut être mis à profit en tant qu’engrais naturel.
J’ai tout de suite été séduit par ce concept simple et efficient. Possédant un petit jardin d’environ 20 m2, je voulais valoriser mes déchets verts sans toutefois encombrer cet espace avec un compost traditionnel. J’ai préféré exploiter toute la surface à disposition pour cultiver mes légumes biologiquement et favoriser au maximum la plantation potagère locale.

Comment fonctionne un lombricomposteur ? Démonstration.

Apprenez-en plus la faune du sol et leur travail de décomposition dans notre dossier Voyage au centre de la terre.

Couverture de La Salamandre n°249

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 249
Décembre 2018 - Janvier 2019
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».